Voyage d'Eclat de Spirée

Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Etoile de Spirée le Sam 24 Sep 2016 - 15:04

Regroupés à l'entrée du camp, Spirée avait lancé le signal pour leur départ. Le Clan tout entier les avait donc laissé débuter leur quête spirituelle, observant leur départ un bref moment avant de disparaître.
Le petit quatuor se dirigeait vers la frontière séparant leur clan de celui du Vent, sans rencontrer de résistance. De toute façon, leur traversée était parfaitement légitime aux yeux du Clan des Etoiles. Il s'agissait d'un pèlerinage pour chacun d'entre eux.

Alors qu'ils marchaient, Spirée se concentrait surtout sur ses futures obligations. Les attributions de mentors aux apprentis en ayant perdu. Les nominations au titre de guerrier pour ceux ayant terminé leur apprentissage. Les projets à mettre en place pour le Clan. Fort heureusement pour elle, Spirée pourrait compter sur le soutien de sa nouvellement promue lieutenante, Fleur de l'Aube. Et probablement sur les autres.

Sans un mot, elle avançait, jetant de brefs coups d'oeil vers ses compagnons de route pour vérifier leur état. À présent, son devoir n'était plus seulement de protéger le Clan mais de le guider.
Et comme le Code du Guerrier le stipulait... Les paroles du chef sont le Code du Guerrier. Elle devait montrer l'exemple, respecter le Code, vivre sa vie avec ce credo et ne plus s'en séparer. Jusqu'à sa mort ou son retrait du pouvoir.
Etoile de Spirée
Etoile de Spirée
Compte PNJ

Autre(s) Compte(s) : Compte PNJ [Fryte]
Messages : 27
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Nuage de Spirée, Eclat de Spirée
Âge du Personnage : 31
Clan : Rivière
Rang ou Métier : /
Apparence : Eclat de Spirée est dotée d'une fourrure principalement rousse, aux bandes beiges et blanches sur le dos. Et intégralement blanche du poitrail au ventre, jusqu'au bout de la queue. Quoique... Pas si blanc que cela, son poil ventral reste clairsemé de tâches rousses, aux faibles tons, très peu visibles même pour une excellente acuité visuelle. C'est un pelage tout en nuances, au même niveau que peut l'être la psyché de sa détentrice.
Caractère : Aussi loyale qu'impliquée dans les affaires de son clan, Spirée fera tout pour lui permettre d'en ressortir grandi. Elle peut s'avérer froide, sèche et intransigeante mais se révèle bien plus douce, maternelle et compréhensive vis-à-vis des membres de son Clan, qu'elle souhaite diriger avec fermeté autant qu'avec justice. Tourmentée par son passé, elle cherche à se racheter, aussi bien auprès du Clan des Etoiles que de ses compagnons claniques.
Yens : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur d'Erable le Ven 30 Sep 2016 - 19:57

Eclat de Spirée tu m'as l'air pensive , tout vas bien , souhaite tu que l'on s'arrête ?- Je la regarda me demandant ce qu'elle pouvait bien penser , nous voyons deja le sommet des hautes pierres le soleil commençait à peu a décliné ce qui annoncerai un peu de fraîcheur apres une journée atrocement chaude sans pouvoir boire une goutte d'eau .

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voyage d'Eclat de Spirée Image11
RIP l'ancien forum je t'aimais
PS je me suis a la base inscrite le 31/07/16
Fleur d'Erable
Fleur d'Erable
Membre

Autre(s) Compte(s) : Petit myosotis
PUF : Ama - koï - Yuki
Messages : 60
Date d'inscription : 13/09/2016
Noms : Petit Érable , Nuage d'érable , Fleur d'Erable
Âge du Personnage : 26 lunes
Clan : Rivière
Rang ou Métier : Guerrière
Apparence : Grande et belle chatte au poil épais écaille et blanc à la longue queue blanche , et aux yeux verrons , elle a une cicatrice sur la jambe gauche . Elle a la tête large , de longues pattes et de longs crocs promettant des morsures très douloureuses
Caractère : Très gentille pas rancunière et extrêmement loyale envers le Code du guerrier et protectrice envers sa famille et ses amis
Trait Particulier : A la yeux verrons (vert et bleu) c'est une très bonne pisteuse
Yens : 70
Lien(s) : Amis:
Meilleur Ami(e) :
Compagnon:
Connaissance :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Etoile de Spirée le Sam 22 Oct 2016 - 22:31

La fin de leur voyage était pour bientôt. Et avec ce dernier, la fin du pseudo-calvaire de Spirée.
Tous les doutes qu'elle éprouvait disparaîtraient dès lors qu'elle converserait avec le Clan des Etoiles, recevant ses neuf vies.
L'accompagnatrice de sa lieutenante l'interpella. Spirée releva la tête, sortant de ses songes.


- Inutile. Plus vite nous y serons, plus vite nous aurons l'occasion de repartir. Je ne souhaite pas vous priver plus longtemps. Le jeun ne vous est pas nécessaire au-delà de la Pierre de Lune, contrairement à moi.

C'était une connaissance commune à tous les clans et tous les chats des clans.
Son ventre criait famine mais... La faim justifiait les moyens.
Etoile de Spirée
Etoile de Spirée
Compte PNJ

Autre(s) Compte(s) : Compte PNJ [Fryte]
Messages : 27
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Nuage de Spirée, Eclat de Spirée
Âge du Personnage : 31
Clan : Rivière
Rang ou Métier : /
Apparence : Eclat de Spirée est dotée d'une fourrure principalement rousse, aux bandes beiges et blanches sur le dos. Et intégralement blanche du poitrail au ventre, jusqu'au bout de la queue. Quoique... Pas si blanc que cela, son poil ventral reste clairsemé de tâches rousses, aux faibles tons, très peu visibles même pour une excellente acuité visuelle. C'est un pelage tout en nuances, au même niveau que peut l'être la psyché de sa détentrice.
Caractère : Aussi loyale qu'impliquée dans les affaires de son clan, Spirée fera tout pour lui permettre d'en ressortir grandi. Elle peut s'avérer froide, sèche et intransigeante mais se révèle bien plus douce, maternelle et compréhensive vis-à-vis des membres de son Clan, qu'elle souhaite diriger avec fermeté autant qu'avec justice. Tourmentée par son passé, elle cherche à se racheter, aussi bien auprès du Clan des Etoiles que de ses compagnons claniques.
Yens : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur d'Erable le Jeu 27 Oct 2016 - 14:14

-Très bien en revanche par question de principe , je souffrirais avec toi jusqu'à la fin , si tu ne mange et ne moi pas je ferais de même car je pense que tu n'as pas à nous voir nous remplir l'estomac pendant que tu es obligé de jeûné -
j'accélérais le pas et bientot nous virent quelques longueurs de queues plus loin l'entrée de la grotte de la vie , il devait faire frais a l'intérieur, le soleil n'était maintenant qu'un vaste rayon de lumière orangé à travers le ciel .
Nous devions attendre que la lune soit complètement visible comme ça il n'y aurais pas besoin d'attendre bien longtemps devant la pierre de lune qui pouvais parfois donné des frisons si la caverne etait complètement noire .

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voyage d'Eclat de Spirée Image11
RIP l'ancien forum je t'aimais
PS je me suis a la base inscrite le 31/07/16
Fleur d'Erable
Fleur d'Erable
Membre

Autre(s) Compte(s) : Petit myosotis
PUF : Ama - koï - Yuki
Messages : 60
Date d'inscription : 13/09/2016
Noms : Petit Érable , Nuage d'érable , Fleur d'Erable
Âge du Personnage : 26 lunes
Clan : Rivière
Rang ou Métier : Guerrière
Apparence : Grande et belle chatte au poil épais écaille et blanc à la longue queue blanche , et aux yeux verrons , elle a une cicatrice sur la jambe gauche . Elle a la tête large , de longues pattes et de longs crocs promettant des morsures très douloureuses
Caractère : Très gentille pas rancunière et extrêmement loyale envers le Code du guerrier et protectrice envers sa famille et ses amis
Trait Particulier : A la yeux verrons (vert et bleu) c'est une très bonne pisteuse
Yens : 70
Lien(s) : Amis:
Meilleur Ami(e) :
Compagnon:
Connaissance :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Onde de Soufre le Jeu 27 Oct 2016 - 14:17

C'était sans un mot qu'Onde de Soufre avait suivi le groupe. Il s'était mis en fin de file, afin d'échapper au regard lourd de reproches de Fleur d'Érable, et à celui encore plus terrifiant d'Éclat de Spirée. Il n'osait plus ne serait-ce que dire un mot, aussi gêné qu'il était. C'était un peu un apprenti qui avait été pris au piège et qui ne pouvait désespéramment pas s'en échapper, contraint à culpabiliser et à s'en vouloir en continu. Ce n'est pas comme s'il pouvait parler à qui que ce soit : Fleur de l'Aube était en seconde place, et semblait beaucoup trop soucieuse de son rôle de lieutenante à venir pour oser s'embarquer dans une conversation avec lui. Baissant les oreilles, se mordant la langue dès qu'il entendait la voix de ses consœurs, il détournait le regard si on venait à poser ses yeux sur lui. Il n'arrivait tout simplement pas à supporter leurs yeux sur lui tant il s'en voulait. D'un certain côté, c'était un avantage : il avait l'appétit complètement coupé et le jeun ne le dérangeait absolument pas. La chaleur non plus, tant le tourment de ses pensées le détournait de celui du soleil.

Il entendit Éclat de Spirée parler. Elle semblait se soucier d'eux plus qu'elle ne se souciait d'elle. Elle ferait une bonne chef, elle, au moins. Il comprenait pourquoi le Clan des Étoiles l'avait choisie. En même temps, il n'avait pas été tant surpris que ça. Elle apporterait une nouvelle ère sur le Clan de la Rivière, et les choses iraient sans doute très bien aussi longtemps qu'elle serait à leur commandement. En échange, il n'aurait peut-être plus l'occasion de s'éloigner des sentiers battus, mais... Il ne comptait pas vraiment, de toute façon, et elle était la première à désapprouver ses plaisanteries. Ses idées, ça pouvait dépendre. Elle n'avait pas tant été mise mal à l'aise par le coup des chevaux, au fond, vu que ce n'était pas tant une mauvaise idée que ça, pas vrai ? Enfin, bref. Il soupira de nouveau, se disant qu'il avait réellement mal agi envers elle. Elle n'avait... Jamais voulu le blesser, ni juste l'embêter pour le plaisir de l'embêter. Elle était sérieuse à en mourir, mais avait de bonnes intentions, et c'était bien pour ça qu'elle allait devenir chef, elle et pas lui, comme il en aurait rêvé même si ça n'arriverait jamais car il n'en avait pas la trempe.

Il aurait bien aimé lui ressembler, quelque part. C'était pour ça qu'il était si jaloux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Son journal-suivi : tout sur lui, ses RP, ses relations !
Onde de Soufre vous provoque en Sunny Yellow
(#FFFF00)
Chat Danseur Professionnel:
Voyage d'Eclat de Spirée Tumblr_n83ylbsZJN1sedjuto1_250
Onde de Soufre
Onde de Soufre
Co Fonda Skriffryte

Autre(s) Compte(s) : Petit Olivier
PUF : Skriff, Skriffry, Fry, Fryte.
Messages : 406
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Petit Soufre, Nuage de Soufre.
Âge du Personnage : 33 lunes.
Clan : Rivière.
Rang ou Métier : Guerrier.
Apparence : Chat fin et agile, à la fourrure grise rayée de gris foncé, avec du blanc au niveau du cou, du museau et du ventre, ainsi qu'une légère traînée marron clair au coin de ses yeux jaunes rappelant le soufre.
Caractère : Provocateur, gamin, fouteur de m*, joueur, passablement déprimé au fond, envieux des qualités et héroïsmes des autres.
Trait Particulier : N'en a pas (ce qui fait son plus grand désespoir).
Yens : 488
Lien(s) : Se référer à la fiche de liens.

Voir le profil de l'utilisateur http://zynshelm.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur d'Erable le Jeu 27 Oct 2016 - 14:19

Je posa mes yeux sur onde de souffre , mon regard c'était adoucie mais une lueur de reproche brillait toujours un peu au fond de mes prunelles verrons ,
je lui en voulait c'était certain mais je ne commença pas une dicution avec lui de peur qu'il ne le prenne mal et réagisse comme il l'avait fait précédemment .
Il n'avait aucune raison de me parler ainsi alors que je ne m'inquiétais que de savoir si il allait bien ,
je ne l'avait jamais vu faire la tête , je ne comprenait pas , c'est comme si on venait encore de le disputer .

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voyage d'Eclat de Spirée Image11
RIP l'ancien forum je t'aimais
PS je me suis a la base inscrite le 31/07/16
Fleur d'Erable
Fleur d'Erable
Membre

Autre(s) Compte(s) : Petit myosotis
PUF : Ama - koï - Yuki
Messages : 60
Date d'inscription : 13/09/2016
Noms : Petit Érable , Nuage d'érable , Fleur d'Erable
Âge du Personnage : 26 lunes
Clan : Rivière
Rang ou Métier : Guerrière
Apparence : Grande et belle chatte au poil épais écaille et blanc à la longue queue blanche , et aux yeux verrons , elle a une cicatrice sur la jambe gauche . Elle a la tête large , de longues pattes et de longs crocs promettant des morsures très douloureuses
Caractère : Très gentille pas rancunière et extrêmement loyale envers le Code du guerrier et protectrice envers sa famille et ses amis
Trait Particulier : A la yeux verrons (vert et bleu) c'est une très bonne pisteuse
Yens : 70
Lien(s) : Amis:
Meilleur Ami(e) :
Compagnon:
Connaissance :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Etoile de Spirée le Jeu 27 Oct 2016 - 14:27

L'accompagnatrice lui répondit bien vite mais Spirée n'y répondit pas. Elle appréhendait ces instants de solitude, à attendre leurs ancêtres. Ce serait une chose... terriblement terrifiante. Une expérience sans pareille, certainement, mais la peur pouvait aisément se lire dans ses yeux.
Elle cherchait à se rassurer, sans grands succès. Il n'y avait pas de courage sans peurs, après tout, n'est-ce pas ? N'est-ce pas ?

Venait les questions de la guerrière. Sans réponses. De quoi pouvait-elle avoir peur. Craignait-elle les réactions du Clan des Etoiles ?Non, c'était ridicule. Mais alors, de quoi ? Son appréhension pouvait se ressentir amplement, sans forcer. Sur quoi se basait ses craintes ?

Elle n'eut aucune réponse à ses propres interrogations, ils arrivaient.
Elle se posta devant l'entrée, face au trou béant. Si elle devait avoir peur, alors elle ferait face, sans ciller, même dans l'inconnu. En l'état, elle était un peu protégée. L'ignorance écartait la peur, la dissipait. Dans la grande majorité des cas, Spirée méprisait l'ignorance. Mais ici, elle avait son utilité.
Elle parla.


- Vous pouvez aller vous restaurer, vous reposer. Tous, sans exception. C'est mon épreuve, pas la vôtre. Je vous veux au sommet de votre forme pour notre retour, car je serai épuisée. Le Clan passera avant moi, et c'est d'autant plus vrai à présent que je suis votre chef.

Elle se tut. Fleur d'Erable se proposait pour maintenir son jeûne en guise de soutien. Mais, d'un point de vue tactique, c'était une mauvaise idée. Même si une attaque était peu probable, Spirée serait affaiblie. Un autre des leurs affaibli serait un risque supplémentaire pour que l'un d'eux trépasse. Et cela, Spirée ne pouvait l'accepter. Même s'il s'agissait d'un acte de grande bonté, cette générosité ne valait pas que l'on se sacrifie.

Son ordre était dur, tranchant, sans qu'aucune contestation ne puisse ébranler la jeune chef dans son choix. On l'avait choisi pour une raison, leur guérisseuse l'avait nommée. Si elle s'était trompée, le Clan des Etoiles le lui dirait. Elle reprit, d'un ton plus doux. Elle n'avait pas manqué de voir le retrait d'Onde de Soufre. Si ce dernier se sentait mal, elle préférait le savoir. Elle l'invita à venir vers lui d'un geste de la queue, qu'elle ramena ensuite entre ses pattes, assise face à la grotte.


- Je t'en prie, viens. Dis-moi ce qui te tourmente.
Etoile de Spirée
Etoile de Spirée
Compte PNJ

Autre(s) Compte(s) : Compte PNJ [Fryte]
Messages : 27
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Nuage de Spirée, Eclat de Spirée
Âge du Personnage : 31
Clan : Rivière
Rang ou Métier : /
Apparence : Eclat de Spirée est dotée d'une fourrure principalement rousse, aux bandes beiges et blanches sur le dos. Et intégralement blanche du poitrail au ventre, jusqu'au bout de la queue. Quoique... Pas si blanc que cela, son poil ventral reste clairsemé de tâches rousses, aux faibles tons, très peu visibles même pour une excellente acuité visuelle. C'est un pelage tout en nuances, au même niveau que peut l'être la psyché de sa détentrice.
Caractère : Aussi loyale qu'impliquée dans les affaires de son clan, Spirée fera tout pour lui permettre d'en ressortir grandi. Elle peut s'avérer froide, sèche et intransigeante mais se révèle bien plus douce, maternelle et compréhensive vis-à-vis des membres de son Clan, qu'elle souhaite diriger avec fermeté autant qu'avec justice. Tourmentée par son passé, elle cherche à se racheter, aussi bien auprès du Clan des Etoiles que de ses compagnons claniques.
Yens : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Onde de Soufre le Jeu 27 Oct 2016 - 15:45

Ils étaient déjà arrivés. Au final, l'inquiétude d'Onde de Soufre l'avait aidé à passer le temps plus vite, même s'il avait à présent la gorge nouée et l'estomac retourné à cause de tout le stress et la culpabilité emmagasinés. Si on lui pardonnait le jeu de mot, il avait un chat dans la gorge ; c'est bien pour cela qu'il fut totalement incapable de dire quoi que ce soit lorsqu'elle s'arrêta devant la grotte, immobile, leur ordonnant d'aller se reposer. Comment était-il supposé se détendre quand son esprit ne trouvait pas de repos ? Comment pouvait-il manger quoi que ce soit alors qu'il avait l'impression qu'il allait vomir d'une seconde à l'autre ? Il n'y arriverait tout simplement pas, même s'il essayait. Il ne dramatisait pas, il n'en faisait pas trop ; bien au contraire, il avait rarement été aussi lucide de ce côté-là. Il avait agi de façon extrêmement négative et c'était retombé sur lui. Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui. Il était de nature envieuse et égoïste, c'était typique des gens insatisfaits de ce qu'ils étaient. Même s'il ne voulait pas, il n'arrivait pas à s'en empêcher. Comment faire quand tout le monde autour de soi a infiniment plus de valeur que vous ?

Il leva la tête quand elle lui fit signe de s'approcher. Il ravala sa salive, intimidé, et s'approcha d'elle, n'osant trop se rapprocher de celle qui, bientôt, serait leur chef, pour de vrai. C'était sa dernière occasion de parler à Éclat de Spirée. Il s'assit à ses côtés, sans poser ses pattes sur la roche protégée de la grotte, ne voulant pas violer la pureté de ses lieux avec ses pattes souillées par sa jalousie. Il resta là quelques secondes, sans voix, incapable de répondre à son interrogation. Il avait tant de questions qu'il aurait pu lui poser à cet instant précis. Comment se sentait-elle, elle qui ne s'attendait pas à devenir chef ? Onde de Soufre s'inquiétait sincèrement pour elle, même s'il savait qu'elle en était capable. Le poids des responsabilités devait être affreux et il n'osait s'imaginer être à sa place, même si Étoile de Soufre serait un nom très classieux, quand même. Pourquoi l'avait elle choisi pour l'accompagner initialement, et plus encore, pourquoi l'avait-elle gardé malgré l'évident manque de respect dont il avait fait part ? Il n'arrivait pas à comprendre, et avait beau avoir retourné la question dans tous les sens, il était incapable de trouver les mots pour l'exprimer.

Pourtant, ce n'était pas ça qui le tourmentait. En réalité, ses soucis personnels, la raison exacte de sa culpabilité, pourquoi il avait tant de mal à venir ici, comme la première fois qu'il avait fait le voyage ; tout cela, c'était bien différent de ce qu'il se prétendait à lui-même. Oui, il culpabilisait d'avoir été si désagréable, mais ce n'était pas ça qui le rendait si mal au point de le rendre muet et de lui couper complètement l'appétit. Non, c'était quelque chose de beaucoup plus profond, davantage inscrit dans ses gênes et dans son mental, gravé dans sa chair et sa fourrure, comme si cette cicatrice qu'il s'était creusée lui-même, à force d'observer les autres et de les comparer à lui, ne se refermerait jamais. Au fond, s'il n'avait pas été obligé d'accompagner Éclat de Spirée jusqu'ici, dans ce qui serait sans doute ses derniers instants sous ce nom, il irait déjà mieux. Il avait déjà parlé de façon bien pire à d'autres ; Fleur d'Érable la première. Ce n'est pas parce qu'elle était chef en devenir, ni une personne qu'il ne pouvait que respecter sous ses fausses apparences d'agacement devant son sérieux constant et sa dévotion. Non, la raison pour laquelle il s'en voulait tant, c'était que même s'il l'avait fait, elle l'avait amené près du Clan des Étoiles.

Car s'il y avait bien quelque chose qu'Onde de Soufre détestait, c'était bien eux. Ce groupe d'ancêtres où sa famille avaient fui un par un, l'abandonnant seul derrière, forcé de s'intégrer comme il pouvait alors que ses parents ne lui avaient laissé aucun don, aucun talent, si ce n'est celui de la nage, quelque chose que la moitié du Clan avait. Il n'avait rien pour se distinguer, rien pour qu'on se rappelle de lui. Il était juste un personnage de second plan, contraint de faire n'importe quoi et de plaisanter sans cesse pour espérer obtenir un tant soit peu d'attention. C'était toujours un enfant, somme toute. Mais comment aurait-il pu grandir d'une quelconque façon ? On ne lui avait rien accordé - ni un mentor qui terminaient son entraînement, ni une épreuve lui permettant de grandir, ni une prophétie quelconque. Il avait juste été abandonné par ses ancêtres, par sa famille, contraint d'être juste « de passage ». Il ne serait jamais un personnage illustre, il ne serait jamais quelqu'un dont on se souviendrait. Il disparaîtrait comme il était né. Il aurait vécu pour rien. Il aurait souffert pour rien. Il se serait battu pour rien.

Alors même s'il en était incapable, même s'il était incapable d'assumer ses responsabilités, il aurait tant aimé être quelqu'un d'important, ne serait-ce qu'une paire de secondes, qu'il sache ressentir ce que c'était que de compter réellement, plutôt que d'avoir constamment l'impression de n'avoir aucune valeur. Sa mère le lui avait tant répété, tant martelé. Jamais il ne serait quelqu'un d'important. Il n'avait pas le sang ni les gênes pour ça. Il était juste le descendant d'un chat de passage, dont il ne connaissait même pas le nom. Et c'était bien ça qui lui faisait le plus peur. Terminer comme son père, laisser un pitoyable héritage, à tel point qu'on ne se rappelle même pas de comment il s'appelait. Et pire encore ; condamner des chatons à vivre ce qu'il avait vécu. Onde de Soufre n'aurait jamais d'enfants pour cette raison. Cela entravait bien souvent la recherche d'une compagne, car avoir des descendants comptait souvent beaucoup aux yeux d'une chatte, mais... Il s'était fixé à cette idée depuis bien trop longtemps pour la lâcher. Il était un échec, il ne comptait pas faire en sorte que la tradition se perpétue.

Les chats ne pouvant pas pleurer, Onde de Soufre en était donc bien incapable. Mais il était certain que s'il avait été un bipède, il aurait fondu en larmes, ici, devant la Grotte de la Vie, comme pour supplier le Clan des Étoiles de lui accorder quelque chose, ne serait-ce qu'un mince filament d'espoir. Il était censé être un guerrier fort, puissant, qui ne craignait rien, pour son Clan. Mais il n'avait jamais eu cette trempe, il n'avait jamais eu assez de valeur pour y arriver. Il n'avait été, somme toute, qu'un incapable. Il était encore un apprenti dans un corps de guerrier. Forcé de se battre et de se montrer adulte alors qu'il n'y arrivait tout simplement pas. Et tout cela, il aurait tant aimé être capable de l'exprimer clairement, directement, à Éclat de Spirée. Cependant, il n'en avait ni le temps ni les moyens. C'était pourtant... La dernière occasion qu'il avait de lui parler d'égal à égal, même si elle théoriquement déjà leur chef. Alors, après ce qui avait duré des heures pour lui, mais seulement une minute dans la réalité, il s'exprima, d'une voix presque étranglée, alors qu'il s'efforçait d'être droit et fier, mais qu'il aurait normalement été tapi sur le sol pour essayer de se cacher :


« Je... J'sais plus. C'juste que... J'ai l'impression... J'ai l'impression, parfois... Non, toujours... Qu'j'ai été abandonné. Qu'j'suis seul. Même s'il y a des chats autour de moi... En qui j'ai confiance... J'suis toujours seul. Parfois... J'crois que... Le Clan des Étoiles lui-même... N'en a rien à faire. J'sais qu'j'ai tort, j'sais que je... J'mérite la destinée qu'j'ai... Mais... Malgré tout... Je... Oh... J'n'arrive même pas à exprimer ce que je ressens tant... C'est dévastant. »

Il marqua une pause. C'était la première fois qu'il exprimait sincèrement à quelqu'un ce qu'il ressentait, et cela lui faisait autant de mal que de bien. Mais c'était un peu comme s'il parlait à quelqu'un qui le quittait, alors qu'il savait qu'elle reviendrait, comme après une renaissance, très bientôt. Il avait besoin de parler. Maintenant qu'il avait commencé à s'exprimer, il avait l'impression qu'il ne pourrait plus jamais s'arrêter de parler tant son cœur battait fort à force qu'il exprime ses sentiments à voix haute. Il ignorait complètement si elle comprendrait, mais il avait juste besoin de le dire, puisqu'elle l'avait demandé, puisqu'elle s'était intéressée à ce qu'il ressentait, puisqu'elle lui avait demandé d'aller avec elle pour partager l'honneur auquel elle faisait face. C'était probablement la seule chose qu'elle pouvait réellement lui accorder, d'une certaine façon. Alors, d'un ton plus fluide mais à bout en même temps, il continua :

« C'c*n à dire, mais... J'm'aime pas. Non. J'me hais. S'il y a bien quelque chose que j'déteste, c'moi. Ma jalousie, ma froideur, ma gaminerie, ma stupidité, ma fermeture d'esprit, ma tendance à blâmer les autres au lieu d'assumer... Ouais, j'sais qu'j'suis pas l'seul comme ça, mais... Est-c'que ça veut dire qu'j'ai pas le droit d'le dire aussi ? Est-c'qu'à cause de ça, j'ai pas le droit de penser, moi aussi, que j'ai envie d'm'aimer, d'être quelqu'un ? »

Il ferma les yeux, les serrant si fort qu'il avait l'impression qu'ils allaient réellement exploser dans ses orbites. Il n'arrivait pas à planter ses griffes dans la roche et sa langue saignait déjà à force qu'il se la morde, de rage et d'amertume envers lui-même. Sa fourrure se hérissait de plus en plus, tandis qu'il sentait presque que les ancêtres le regardaient. Peut-être qu'ils l'entendraient et le comprendraient enfin. Peut-être que sa mère saisirait qu'il avait toujours
voulu faire de son mieux mais qu'il en avait juste était incapable. Peut-être. Ou peut-être pas. Ce n'est pas comme si les choses étaient allées un jour dans son sens. Il avait l'impression que tout allait de travers quand il voulait vraiment quelque chose. Un peu comme s'il avait été maudit. Lui, dernier survivant de sa lignée, contraint à devoir toujours échouer ce qu'il voulait réellement, et à s'enfoncer plus profondément dans sa jalousie constante et sa colère contre lui-même.


« On va m'dire qu'j'ai jamais vraiment essayé. Qu'il suffit d'un peu de motivation et que tout ira mieux ! C'des histoires d'c*l d'blaireaux, ça. Ils ont jamais vécu c'que moi, j'ai vécu, pour dire ça. « Grandis un peu », « Bats-toi pour c'que tu veux », etc... J'ai entendu ça toute ma vie. Comme si j'avais jamais essayé d'le faire. Et au fond c'ça qui m'fait l'plus mal. J'ai l'impression qu'c'est moi, l'erreur. Que c'juste... Que j'en suis incapable, quoi qu'je fasse, parc'que j'ai pas les capacités. Parce qu'les autres croient qu'c'est un manque d'volonté. Alors qu'moi, j'sais que c'juste parce que j'peux pas. »

Il s'arrêta et réalisa qu'à force de frapper régulièrement le sol avec sa patte, de rage, il s'était légèrement entaillé le coussinet. Bien joué, lui-même... Comme si ça ne suffisait pas qu'il soit aussi blessé mentalement, le voilà qui se faisait mal comme un imbécile, à une partie du corps si importante, surtout avec le trajet du retour à effectuer. Tant pis pour lui, ce serait de sa faute, ce n'était qu'une simple coupure après tout. Ce n'était pas grave.

Ce n'était pas grave.

Ce n'était.
Pas.
Grave.



Si.
Ça l'était.


« T'veux savoir c'qui m'tourmente, Éclat d'Spirée ? J'vais y répondre, pour qu'ce soit la dernière chose que tu entendes sous c'nom : l'fait que toi, et même n'importe qui, soyez infiniment plus incroyables qu'moi, et qu'même si j'essaye de faire d'mon mieux, j'vous arrive même pas à la cuisse. Et ça m'fait mal. Et j'supporte ça depuis qu'je suis né. Parc'que c'comme ça qu'j'ai grandi. Parc'que c'est c'que m'a dit ma mère, puis mon premier mentor, puis tous les gens qui n'supportaient pas mes plaisanteries. Alors s'tu pouvais faire une seule chose, une seule, pour moi, c'est pas douter d'toi. Parc'que t'as aucune raison d'le faire. Parc'que tu vas rentrer dans cette grotte, rencontrer les ancêtres, devenir Chef pour de vrai, et revenir jusqu'au Clan. Et moi, j'serai là, à t'attendre, parc'que c'est exactement ce qu'j'dois faire en tant que chat qui aura jamais l'honneur de s'retrouver à ta place. Parc'que c'pas ma place, c'la tienne. J'suis juste pas fait pour les responsabilités, pour les rôles importants. J'l'ai compris depuis longtemps. Mais j'l'ai toujours pas accepté. Et c'pour ça qu'j'ai mal et qu'j'suis tourmenté. »

Il baissa la tête, incapable de supporter le regard d'Éclat de Spirée plus longtemps. Il avait déjà beaucoup trop parlé et ils perdaient du temps avec ses soucis inutiles. Mais il espérait au moins avoir pu l'encourager, elle qui semblait plutôt inquiète. C'était le moins qu'il puisse faire. Sa voix était déjà complètement brisée et ne ressemblait nullement plus à celle qu'il avait d'habitude, enjouée et sûre, mais il reprit avec une grande inspiration, plongeant de nouveau son regard jaune dans ses yeux bleus.

« Faut pas qu'tu perdes de temps avec moi. Les ancêtres t'attendent et j'pense pas qu'on puisse faire durer plus longtemps. Moi j'serai toujours là, à la même place, toujours derrière. Mais eux n'ont pas envie d'patienter par ma faute, j'pense. J'leur ai fait suffisamment perdre d'temps comme ça. Alors va. Deviens Chef. Tu l'mérites. »

Ces derniers mots étaient sincères.

Probablement les plus sincères qu'Onde de Soufre n'eut jamais adressés à qui que ce soit.


[HRP : Oh bordel les feels. J'ai voulu vous émouvoir et au final c'est moi qui ai chialé devant mon PC tellement j'étais ému pour mon perso. J'ai eu une source d'inspiration et hop, en 1 heure j'ai écrit 2563 mots, d'un coup, alors que je me lève à 7 heures demain. J'espère que vous avez apprécié.]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Son journal-suivi : tout sur lui, ses RP, ses relations !
Onde de Soufre vous provoque en Sunny Yellow
(#FFFF00)
Chat Danseur Professionnel:
Voyage d'Eclat de Spirée Tumblr_n83ylbsZJN1sedjuto1_250
Onde de Soufre
Onde de Soufre
Co Fonda Skriffryte

Autre(s) Compte(s) : Petit Olivier
PUF : Skriff, Skriffry, Fry, Fryte.
Messages : 406
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Petit Soufre, Nuage de Soufre.
Âge du Personnage : 33 lunes.
Clan : Rivière.
Rang ou Métier : Guerrier.
Apparence : Chat fin et agile, à la fourrure grise rayée de gris foncé, avec du blanc au niveau du cou, du museau et du ventre, ainsi qu'une légère traînée marron clair au coin de ses yeux jaunes rappelant le soufre.
Caractère : Provocateur, gamin, fouteur de m*, joueur, passablement déprimé au fond, envieux des qualités et héroïsmes des autres.
Trait Particulier : N'en a pas (ce qui fait son plus grand désespoir).
Yens : 488
Lien(s) : Se référer à la fiche de liens.

Voir le profil de l'utilisateur http://zynshelm.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Etoile de Spirée le Jeu 27 Oct 2016 - 15:50

Il ne fallait guère être très perceptif pour sentir la nervosité chez le guerrier. En fait, il n'était pas possible d'en percevoir autre chose, à moins de se trouver très proche de lui. Ou d'avoir une bonne perception de son prochain. Ou les deux, pour certains.
Le temps qu'il prit pour répondre restait révélateur. Spirée ne l'avait pas non plus enjoint à déballer tout son sac, elle voulait simplement qu'il émette son avis sur la question du trajet, muet qu'il fut durant leur pèlerinage commun.

Elle l'écouta néanmoins, sans ciller et sans rater un seul de ses propos. Il était rare, pour ne pas dire impossible, qu'il se confie aux autres membres du Clan, à moins d'en être très proche. Ainsi le déduisait la jeune chef. Ils ne possédaient que très peu en commun, si ce n'était une famille disparue, et le voir lui parler sans détour la remplissait autant d'une certaine joie que d'une très grande nuance de déception. Etait-ce parce qu'elle était la meneuse qu'il parlait ? C'est un point qui lui piqua le coeur, légèrement, mais suffisamment pour lui faire éprouver cette rancoeur envers le Clan des Etoiles. Son nouveau statut s'accompagnait d'un prestige complet, d'une renommée sans égale, mais aussi de responsabilités bien lourdes pour elle. Sans parler des déceptions qu'elle subirait dans le futur.

En tant que chef, elle ne pouvait guère espérer de descendance, le Clan passant avant tout. Elle n'aurait rien à transmettre en héritage, si ce n'est au Clan tout entier. Mais son sang ne coulerait plus dans les veines de quiconque et ainsi s'éteignerait-elle. Elle oublia cette pensée bien vite, revenant à Onde de Soufre. Elle aurait toute sa vie pour éprouver des remords.
Elle finit d'écouter le guerrier, ne l'ayant pas interrompu durant ses pauses. Une fois qu'il eut terminé de déballer ce qu'il avait sur le coeur, elle ne répondit pas. Pas tout de suite. Elle réfléchissait à ce qu'elle allait dire et à ce qu'il pourrait répondre.
En l'état, il avait raison. Elle pouvait très bien mériter l'honneur que le Clan des Etoiles lui faisait. Mais ça n'était pas pour autant une raison de ne pas douter. Elle se savait suffisamment vive et maligne pour permettre au Clan de subsister mais l'assurance... était une chose qui lui avait apporté bien plus d'ennuis par le passé. L'excès de confiance en ses capacités l'avait conduite à commettre des erreurs grossières.

Oh, oui, bien sûr. Onde de Soufre avait raison. Comme tout membre du Clan aurait raison. Mais personne n'avait jamais pu apprendre la raison de son sérieux et de son entière implication dans les affaires du Clan. Et c'est ce qui la menait à douter d'elle-même.
D'autres avaient autant les compétences pour réussir. D'autres n'avaient pas commis d'impairs comme elle avait pu le faire.

Qu'il ait pu s'agir d'une forme d'acceptation de son erreur de la part du Clan des Etoiles, qu'importait. Elle avait encore un long chemin avant de trouver la rédemption qu'elle recherchait.

Enfin, elle répondit, brisant le silence qui les entourait, d'un ton parfaitement neutre.


- Tu m'accompagneras à l'intérieur. Tout apprenti se doit de veiller à la Pierre de Lune avant de recevoir son nom de guerrier. Si les choses sont telles que tu me les as décrites, le Clan des Etoiles acceptera ton pardon et te présentera le sien. Tu ne dois pas vivre avec une ambition aussi forte si tu ne fais rien pour grimper les échelons, tu finiras par te détruire toi-même.

Sa réflexion s'avérait bien compliquée à mettre en place. Elle devait trouver un moyen de ramener le guerrier en sécurité alors même qu'il se trouvait sur une branche. Et à mesure qu'avançait le temps, la branche se réduisait pour ne plus être qu'une ligne fine. Une seule bourrasque et il pouvait tomber du mauvais côté...
Il y avait là une allure de premier défi pour la chef. Mais si elle arrivait à aider Onde de Soufre, ne serait-ce qu'un peu, ce serait déjà une petite victoire.


- Tu n'hésites même pas à montrer ce qui ne va pas chez toi sans même chercher à mettre en avant tes propres atouts et qualités. N'as-tu pas eu, au moins une fois, été suffisamment vif pour aider un membre de notre Clan du danger ? N'as-tu pas suivi mes conseils en mettant au point ce piège à notre frontière ? Tout le monde, au sein du Clan, possède un talent en quelque chose mais peu savent l'employer à bon escient. Tu es vif, suffisamment intelligent pour sortir quelqu'un du mauvais pas dans lequel il s'est placé. Et si nous pouvons tous l'être, nous ne pouvons pas toujours en user comme tu peux en user.

De nouveau, son silence, qui ne dura pas.
Il avait autant besoin de réconfort que de reprendre confiance en lui. Elle se serra contre lui, autant pour préserver le secret de ce qu'elle dirait que pour former une sorte d'étreinte qu'elle voulait rassurante au possible.


- Nous faisons tous des erreurs, comme moi j'ai pu en faire, aussi étonnant que cela puisse paraître. Il y a bien longtemps, alors que je n'étais qu'une apprentie, j'ai... rencontré un autre chat, qui se prétendait être un chat errant. Nous avions bien vite sympathisé, trouvant chez l'un et l'autre autant de qualités que de défauts que nous appréciions. Il me... faisait un peu penser à mon père. Il était gentil, honnête, courageux, travailleur, charitable... Infiniment bon envers les siens et... éperdument amoureux de ma mère. Et bien que ce ne fut pas réciproque, cela ne l'a pas empêché de partir à sa recherche quand elle a disparue. Il n'est jamais revenu et nous avons appris bien plus tard que a mère était tombée au combat lors d'une embuscade... Malgré sa disparition, je n'ai jamais pu lui en vouloir vraiment. Peut-être qu'il est mort de chagrin en apprenant la vérité à propos du sort de ma mère ? Peut-être qu'il est parti sur une fausse piste et, encore aujourd'hui, il continue de la chercher ? Toujours est-il que mon père et ce chat errant se ressemblait beaucoup. Néanmoins, il ne partageait ni le courage ni l'honnêteté. Il m'avait menti et n'avait jamais trouvé la force de m'avouer son mensonge.

Elle se tut, le regard dans le vague, revoyant précisément ces souvenirs devant elle.
Elle resta un bon moment silencieuse avant de se rendre compte qu'il lui faudrait raconter la suite. Ou, au moins, la fin de cette histoire.


- Il faisait parti du Clan de l'Ombre. Une patrouille de son clan nous avait surpris et nous avons été contraints de fuir pendant un temps... Ils n'avaient pas eu le temps de reconnaître mon odeur, il pleuvait bien trop pour cela, mais ça ne les a pas empêché de traquer celui que j'aimais. Il m'avoua tout, pendant une pause lors de notre fuite, et je sais que ses aveux m'avaient conduit à le haïr comme jamais je n'ai pu haïr quelqu'un. Mais même si je le désapprouvais et le rejetais, il m'a défendu jusqu'à la fin. J'ai fui, pendant qu'il retenait son clan tout entier lancé à mes trousses. Ils n'ont jamais appris qui j'étais, lui ayant trépassé bien avant de pouvoir répondre à leurs questions... Quand je suis revenu au camp, je ne savais plus qui je haïssais le plus entre lui ou moi. J'avais enfreint le Code du Guerrier, sans même réfléchir. J'avais besoin de trouver de l'importance en quelqu'un d'autre et je n'ai trouvé que le Clan pour cela, mon coeur souffrant à l'idée de m'ouvrir à quelqu'un d'autre. Personne ne l'a su, pas même mon mentor. Tu es le seul à, aujourd'hui, être au courant de cette histoire.

Nouveau silence de la guerrière. Une fois encore, elle mit un certain temps à reprendre.

- Je lui ai pardonné, parce qu'il suivait son coeur plutôt que sa raison. Et parce qu'il est mort pour ce qu'il croyait, je me dois de ne pas oublier son sacrifice, même si cela m'oblige à ressasser une erreur qui devrait me coûter cette nomination au rang de chef de clan. Je ne peux pas faire autrement que de lui pardonner, et chercher à me pardonner moi-même pour cela... Tout comme tu devrais, toi aussi, te pardonner tes erreurs, tes jugements et tes actes. Tu ne pourras pas changer si tu te refuses ce pardon. Acceptes de changer une dernière fois et n'essaie pas de suivre ton ambition. Il faut vivre la vie comme on te la présente, sans chercher à aller plus loin. Les responsabilités vont et viennent et tu t'en accommoderas petit à petit. Non pas parce qu'il le faudra mais parce que tu voudras faire le bien autour de toi. Comme pour mon père, comme pour ce chat du Clan de l'Ombre, comme pour chacun de nous, il y a du bon. Il te suffit simplement d'accepter ta jalousie, ton ambition, tes erreurs, ton passé. Il te suffit de vouloir changer et de ne pas suivre la destinée que ta mère t'a imposée. Le Clan des Etoiles a tracé un chemin pour toi et, s'il ne te plait pas, je serai là pour le changer. C'est à toi de choisir quelle vie tu vas vouloir mener, où et avec qui. Laisse les morts là où ils sont, leurs paroles ne pourront plus t'atteindre.

Elle se tut, soupirant. La chaleur l'étouffait, sous son pelage roux. Mais elle n'y prit pas garde, terminant en se relevant, étreignant doucement une dernière fois celui qui n'avait, au fond de lui, pas achevé sa formation.

- Si tu es prêt à changer, rejoins-moi à la Pierre de Lune. Si la peur étreint bien trop ton coeur pour cela... Alors reste ici. Le jour viendra, je l'espère, où tu pourras faire le premier pas. Ce que j'espère bien plus encore, c'est que ce soit aujourd'hui.

Elle s'en fut à l'intérieur de la grotte, sans même jeter un dernier regard derrière elle.
Elle suivit le petit chemin, dans le noir, appréciant la fraîcheur de l'endroit.

Elle rejoignit la Pierre
de Lune et s'allongea face à elle, sans la quitter des yeux. Si Onde de Soufre la rejoignait, elle l'entendrait.
Quand bien même elle craignait de faillir à son devoir envers le Clan des Etoiles, ramener Onde de Soufre vers un chemin moins obscur déterminerait la façon dont elle dirigerait le Clan. Si elle échouait.... Elle n'osait guère imaginer ce qu'il adviendrait.
Etoile de Spirée
Etoile de Spirée
Compte PNJ

Autre(s) Compte(s) : Compte PNJ [Fryte]
Messages : 27
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Nuage de Spirée, Eclat de Spirée
Âge du Personnage : 31
Clan : Rivière
Rang ou Métier : /
Apparence : Eclat de Spirée est dotée d'une fourrure principalement rousse, aux bandes beiges et blanches sur le dos. Et intégralement blanche du poitrail au ventre, jusqu'au bout de la queue. Quoique... Pas si blanc que cela, son poil ventral reste clairsemé de tâches rousses, aux faibles tons, très peu visibles même pour une excellente acuité visuelle. C'est un pelage tout en nuances, au même niveau que peut l'être la psyché de sa détentrice.
Caractère : Aussi loyale qu'impliquée dans les affaires de son clan, Spirée fera tout pour lui permettre d'en ressortir grandi. Elle peut s'avérer froide, sèche et intransigeante mais se révèle bien plus douce, maternelle et compréhensive vis-à-vis des membres de son Clan, qu'elle souhaite diriger avec fermeté autant qu'avec justice. Tourmentée par son passé, elle cherche à se racheter, aussi bien auprès du Clan des Etoiles que de ses compagnons claniques.
Yens : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur de l'Aube le Jeu 27 Oct 2016 - 18:13

J'avais marché en silence tout du long de notre voyage, j'avais mal au pattes car je n'avais plus l'habitude de marcher aussi longtemps avec Petite Aile que je tentai de ne pas perdre de vue. Cependant je n'avais pas faim, le goût amer du mélange de plante m'était resté dans la bouche et avait coupé le peu d’appétit que j'avais avant le départ. Je n'avais aussi rien dit durant la traversée car j'étais perdue dans mes pensées. Je pensais à mes devoirs futurs, à ce que cela impliquerait dans ma vie. Ça m'attristait en même temps que cela me rendait heureuse, j'aurai sûrement moins de temps à passer avec mes amis, je devrais faire encore plus attention à ne pas commettre d'erreurs, je ne voulais passer à côté de rien... Mais en même temps, cela m'offrait une nouvelle possibilité de servir mon clan, je pourrai aider Éclat de Spirée, alléger un peu plus son fardeau. Les sentiments se mélangeaient en moi, la peur, la tristesse, la mélancolie, la joie, la fierté... Le dernier était un peu moins présents que les autres car j'avais l'impression de ne pas mériter cette place de lieutenant. Le temps que je revienne à la réalité on était déjà arriver et Éclat de Spirée était assise devant la grotte de la Pierre de Lune. Quand elle nous demanda de nous restaurer, je baissa les yeux, je n'avais toujours pas faim mais le ton qu'elle avait employé faisait plus penser à un ordre qu'à une proposition. Je décidai de me mettre en quête d'une petite proie qui suffirait à me faire reprendre des forces. Je ne mis pas beaucoup de temps à trouver ce que je cherchais, une petite musaraigne était en train de grignoter à une queue de renard de moi. Je me rapprochai à pas feutrés, me ramassai sur moi-même avant de bondir sur le petit animal sans défense. Je l'achevai d'un simple coup de croc avant de le manger rapidement. J'étais fière de moi car cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas chasser, réussir du premier coup était un exploit pour moi. Je revins en trottinant vers l'endroit où j'avais laissé mes camarades. Onde de Soufre parlait à notre nouvelle meneuse d'un air à la fois sérieux et attristé. J'étais encore trop loin pour entendre ce qu'il disait mais je ne voulus pas me rapprocher plus. Je reculai en essayant de ne pas faire de bruit, j'étais déçue par moi-même... Je voulais en tant que future lieutenante être auprès de chaque membre du clan pour rassurer et réconforter mais je n'avais même pas remarqué qu'Onde de Soufre paraissait malheureux. Je commençais vraiment à douter. Et si le Clan des Étoiles s'était trompé ? Et si ce n'était pas moi qui devait être la lieutenante ? Une larme roula sur ma joue. La tristesse vint s'installer dans mon cœur. Je restai à l'écart pendant quelques minutes avant de revenir voir où en était mes amis. J'avais mon éternel sourire coller à mon visage, celui que tout le monde connaissait tant, je dis comme s'il ne c'était rien passer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Fleur de l'Aube
Fleur de l'Aube
Admine Auby

Autre(s) Compte(s) : Fidji, Petite Illusion & Nuage Étoilé
PUF : Aube, Auby, Yoake, Haribo pour ma Tagada, Aubybouille pour Winnie et Aubys'nounours pour Baltycorne
Messages : 411
Date d'inscription : 11/09/2016
Noms : Petite Aube -> Nuage de l'Aube -> Fleur de l'Aube
Âge du Personnage : 32
Clan : Clan de la Rivière
Rang ou Métier : Lieutenante
Apparence : Chatte tigrée grise avec de longs poils fins et des yeux bleus diamants. Presque toujours souriante
Caractère : Gentille-ouverte-joviale-loyale-fidèle-déterminée
Trait Particulier : //
Yens : 429
Lien(s) : Fille : Nuage Ailé
Meilleure amie : Poussière d'Étoiles
Ancien compagnon : Cœur Sauvage, mort
Apprentie : Nuage Cendré

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur d'Erable le Jeu 27 Oct 2016 - 18:20

Oh , bonsoir fleur de l'aube tout vas bien ?- Je restait triste depuis que j'avais parlé a onde de souffre , il n'avais aucune raison de mon réponde bien sur mais j'attendais au moins un regard .
J'étais d'un côté triste un d'un autre côté fier , je regardais ma nouvelle lieutenant une lueur de fierté et de sympathie illuminant mes yeux dans les ténèbres qui s'installait.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voyage d'Eclat de Spirée Image11
RIP l'ancien forum je t'aimais
PS je me suis a la base inscrite le 31/07/16
Fleur d'Erable
Fleur d'Erable
Membre

Autre(s) Compte(s) : Petit myosotis
PUF : Ama - koï - Yuki
Messages : 60
Date d'inscription : 13/09/2016
Noms : Petit Érable , Nuage d'érable , Fleur d'Erable
Âge du Personnage : 26 lunes
Clan : Rivière
Rang ou Métier : Guerrière
Apparence : Grande et belle chatte au poil épais écaille et blanc à la longue queue blanche , et aux yeux verrons , elle a une cicatrice sur la jambe gauche . Elle a la tête large , de longues pattes et de longs crocs promettant des morsures très douloureuses
Caractère : Très gentille pas rancunière et extrêmement loyale envers le Code du guerrier et protectrice envers sa famille et ses amis
Trait Particulier : A la yeux verrons (vert et bleu) c'est une très bonne pisteuse
Yens : 70
Lien(s) : Amis:
Meilleur Ami(e) :
Compagnon:
Connaissance :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Onde de Soufre le Jeu 27 Oct 2016 - 18:57



Il ne perdit pas de vue les yeux d'Éclat de Spirée tandis qu'elle parlait. Cependant, ses premiers propos furent difficiles à saisir pour lui, tant bien il essaya de les comprendre, tant mal il n'y arriva pas. Il n'était pas un apprenti, enfin... Il ne l'était plus, bien... Qu'il avait parfois l'impression qu'il avais encore beaucoup à apprendre. Et le pardon du Clan des Étoiles... ? Qu'avait-il à se faire pardonner ? Quelles erreurs avaient-ils commises à part celle de naître alors que rien ne semblait lui être promis, si ce n'est l'abandon par tous ceux qu'il avait jadis aimés, et le fait de n'avoir rien pu faire contre cela ? Et puis, quelle ambition... ? Il n'était pas ambitieux, il aurait fallu qu'il se sente capable d'assumer un rôle important quelconque pour pouvoir vouloir l'obtenir... À quoi bon chercher à « grimper les échelons » si c'était pour échouer, ou pour qu'on le recale à l'entrée sans qu'il ne puisse rien y faire ? Le Clan des Étoiles le lui avait aujourd'hui prouvé : eux-mêmes avaient affirmé qu'il y avait de beaucoup plus méritants que lui. Il ne se sentait pas capable de la suivre, malgré le grand honneur dont elle lui faisait part.

Cependant... Il craignait cette veille. Il l'avait faite, bien sûr ; mais alors qu'il s'attendait à voir ses parents, ou deux de ses sœurs alors décédés, il n'avait rien vu, rien entendu. Pourtant, le chat qui l'avait alors accompagné avait pu veiller sans problème, et avait vu sa mère. Mais de son côté, il n'y avait pas eu la moindre vision, la moindre image, même pas un son. C'était ce qui avait gravé si profondément dans son esprit l'idée que le Clan des Étoiles lui-même, et sa famille décédée, l'avaient abandonné. Il l'avait toujours caché, de crainte qu'on ne croie qu'il mente ou qu'il voulait attirer l'attention sur lui, mais c'était pourtant vrai. Le jour où il aurait dû entrer en communion avec les morts, sceller sa croyance et sa confiance en eux... Ils n'étaient pas apparus. Et il avait préféré mentir sur cela, plutôt qu'affirmer le contraire, et repousser son baptême qui l'avait déjà trop été. Il avait été baptisé à 22 lunes. C'était très tard, même pour un apprenti « dissipé » comme lui.  Mais malgré tout, il avait l'impression que son entraînement ne s'était jamais terminé. Qu'il lui manquait quelque chose pour être un véritable guerrier. Il avait l'impression que son nom complet n'était qu'une illusion destinée à lui faire croire qu'il était plus grand qu'en réalité.

Ses atouts et ses qualités... Il voulut répondre, mais n'en avait pas le temps. Il avait l'impression qu'elle exagérait pour lui remonter le moral. Il avait tant envie de la croire, mais avant tant de mal à le faire... On lui avait tellement battu les oreilles à coups du contraire, qu'il avait par ne plus penser que ça. Il était devenu incapable d'avoir un autre mode de pensée. Mais il écouta l'histoire d'Éclat de Spirée avec attention. De mémoire... Il savait qu'elle ne s'était jamais confiée à qui que ce soit. Mais... C'était un peu normal, sachant qu'elle allait aller voir le Clan des Étoiles de face, et que lui-même s'était confiée à elle. Cependant, il fut extrêmement touché du retour qu'elle lui fit. Il se doutait bien qu'elle n'aurait pas accordé ce privilège à n'importe qui. Il avait toujours du mal à comprendre ses motivations et sa détermination pour l'aider alors qu'il n'était qu'une cause perdue... Il s'efforçait de suivre le fil de ses paroles, ayant du mal à tout entendre, peut-être parce que ses propres pensées grésillaient et qu'il était perdu dans une sorte de brume. Il s'arrêta lorsqu'elle lui parla de tracer sa vie.

Il n'avait jamais voulu décider de ce qu'il voulait faire, parce qu'il ne savait pas quoi faire. Il s'était toujours laissé porter par le destin, et par le choix des ancêtres, parce qu'il avait trop peur de faire une erreur. Comment avoir confiance en son jugement quand on n'a pas confiance en soi-même ? S'il prenait une mauvaise voie, alors il ne pourrait pas faire demi-tour. Faire un choix, c'était fermer une porte. C'était tellement plus facile de compter sur ce qu'on lui avait prévu... Cependant, il savait que pour lui-même, ça ne devait plus durer. Il en souffrait trop, depuis beaucoup trop longtemps. Peut-être était-il enfin lucide, ne serait-ce que l'espace d'un instant, mais... Il sentait, au fond de lui, qu'il y avait peut-être une chance qu'il choisisse lui-même ce qu'il voulait. Le contact avec le corps d'Éclat de Spirée chassa finalement l'engourdissement de ses propres membres et il sentit son cœur battre sous sa fourrure. Pour la première fois depuis longtemps, il se sentait en vie. Un peu comme si une graine d'espoir avait été plantée en lui. Il était encore vivant, il avait encore une chance de décider ce qu'il voulait faire.


« Si tu es prêt à changer, rejoins-moi à la Pierre de Lune. Si la peur étreint bien trop ton cœur pour cela... Alors reste ici. Le jour viendra, je l'espère, où tu pourras faire le premier pas. Ce que j'espère bien plus encore, c'est que ce soit aujourd'hui. »

Et elle s'en alla, sans un mot de plus. Onde de Soufre resta là pendant quelques minutes, sans un mot, ses yeux jaunes scrutant l'obscurité. Les ténèbres lui faisaient peur, car elles cachaient ses craintes et ses démons intérieurs. La rejoindre... Il ne savait pas s'il en était capable. Faire le premier pas... Il ferma les yeux et se remémora l'autre jour, avec Fleur de l'Aube, au bord de la Rivière, quand c'était lui qui l'avait embrassé, tout ça pour un gage... Et qu'il avait été troublé pendant si longtemps. Ou alors quand il avait bondi pour sauver Colombe Écarlate... Ou bien ce jour où il avait pris des risques pour finalement rencontrer Cœur de Jais... Et cette conversation avec Pelage Apocalyptique, où il avait joué avec le feu malgré le danger... Oui, ces situations ne s'étaient peut-être pas tant finies que ça pour certaines... Mais malgré tout, il s'agissait de moments où la peur d'agir ne l'avait pas étreint. Et il avait pu en bâtir des souvenirs, en apprendre quelque chose. Peut-être était-ce l'occasion. Il se figea avant de poser sa patte sur la roche.

Il était pris d'une horrible envie de fuir, qui le saisissait et le secouait du bout du museau jusqu'au terme de la queue. Mais en même temps, il ne pouvait se permettre de faire demi-tour maintenant. Éclat de Spirée comptait sur lui. Mais elle ne lui avait pas donné d'ordre. Elle lui avait laissé le choix. Pour la première fois de sa vie, Onde de Soufre avait un véritable choix, qui ne ferait qu'impacter sa vie à lui. Il ne briserait le code du guerrier ni dans l'un, ni dans l'autre. Et cela ne ferait que le blesser lui, s'il y avait seulement un moment où des injures étaient portées. Sa fourrure se hérissa doucement et il reposa sa patte en arrière. Il avait trop peur. Il ne se sentait pas prêt. Il... Il ne pourrait pas leur faire face. C'était bien beau de penser qu'on pouvait réécrire son destin. Mais il n'en avait pas le pouvoir, il n'en avait pas le droit, c'était tout simplement impossible pour quelqu'un comme lui. Alors il fit volte-face, fermant les yeux pour ne pas voir sa propre lâcheté. Il était indigne de la confiance qu'elle lui avait accordé, somme toute. Mais si elle l'avait vraiment compris comme elle le prétendait, alors... Il n'y avait rien de surprenant. Il était juste égal à lui même.

Il commença à s'éloigner et se retrouva face à Fleur d'Érable. De surprise, il recula. Elle présenta ses excuses, sans qu'il ne comprit quoi que ce soit. Pourquoi demandait-elle pardon ? Elle n'avait rien fait de mal, pourtant. Mais lorsqu'il voulut répondre, sa voix s'étrangla et il n'en eut pas le temps. Elle était déjà partie, abattue par un voile de tristesse soudain et aussi brutal que ses excuses. Onde de Soufre ne comprenait pas ce qui avait bien pu se passer pour qu'elle en arrive là. Gêné et perturbé, il la contourna et s'éloigna, incapable de dire un mot. Il vit alors au loin... Fleur de l'Aube, qui avait chassé, mais... Qui semblait désespéramment triste. Pourtant, elle avait réussi à attraper sa proie. Pourquoi se sentait-elle... Si mal... ? Comme si elle avait senti son regard, elle n'avait pas tardé à revenir, et le chat gris avait détourné les yeux, les reposant sur l'entrée de la grotte. Il ne savait pas pour combien de temps Éclat de Spirée en aurait. Mais il espérait que ce soit rapide et qu'ils puissent repartir. Il avait besoin de solitude. Pour la première fois de sa vie, il voulait être seul, pour ne plus voir ces gens malheureux.

Ces personnes qui l'étaient par sa faute. Que ce soit directement, comme Fleur d'Érable, ou indirectement, comme Fleur de l'Aube. Il enchaînait les erreurs et c'étaient les autres qui en pâtissaient au moins autant que lui. Jusque là, il avait toujours cru qu'il était le seul à souffrir, mais le fait de voir tous ces chats tristes et inquiets pour lui... Il n'arrivait tout simplement pas à comprendre. Pourquoi est-ce qu'ils s'en faisaient pour lui ? Pourquoi se mettre dans tous ces états pour quelqu'un d'aussi incapable, lâche, et stupide que lui, qui ne vivait que derrière une illusion générale pour tenter de masquer ses regrets et ses faiblesses ? Pourquoi ? Pourquoi faisaient-ils ça ? Pourquoi le faisaient-ils tant culpabiliser ? Qu'avaient-ils donc contre lui ? Qu'avait-il donc fait ? Ne souffrait-il pas déjà assez pour qu'on n'y rajoute pas le poids de leur douleur ? Il en avait marre, tellement marre, de devoir supporter les poids des autres
en plus des siens, il se sentait incapable d'aider qui que ce soit. Il n'était qu'un fardeau supplémentaire. Il était seul, devant ses responsabilités, face au Clan des Étoiles.

Comme Éclat de Spirée.

Il écarquilla les yeux en le réalisant et se tourna vers la Grotte de la Vie. Elle était seule, contrainte de devenir Chef sans y être préparée, forcée de supporter son Clan alors qu'elle-même devait prendre soin d'elle. Le Clan avant tout. Mais le Clan... C'était aussi Onde de Soufre. Qu'il le veuille ou non, qu'il s'en juge digne ou pas, il était toujours un membre du Clan de la Rivière, il était quelqu'un à qui elle avait demandé de l'accompagner jusqu'ici, et qui avait réitéré en voulant qu'il la suive dans son passage jusqu'au rôle de chef. Et il l'avait laissée seule. Il avait fui devant ses responsabilités, une fois de plus, alors qu'elle lui avait donné une chance de changer. Il s'approcha en trottinant de la grotte, calmement, et en perça les ténèbres de ses yeux jaunes. Un peu comme des lampes torches, ils réussirent à distinguer les contours de roche et l'enfoncement jusque dans le sous-sol. S'il ne le faisait pas pour lui, alors peut-être pouvait-il au moins le faire... Pour elle... ? Elle était seule, elle aussi. Abandonné et trahie. Mais elle avait pardonné aux autres. Lui n'avait jamais pardonné à qui que ce soit.

Enfoncé dans sa rancune et son égoïsme, il avait préféré se cacher plutôt qu'affronter de face le tourment qui l'avait pris. Alors qu'au final, leurs histoires étaient jumelles. Destinées à se croiser et s'entrecroiser. Elle devenait Chef, et lui restait derrière, car elle avait cette petite chose en plus, ce détail qu'il n'avait pas appris mais dont il avait définitivement besoin. Cette différence qu'il avait envie d'apprendre. Cette compréhension qu'il n'avait pas. Ce pardon de qu'il n'avait su donner, que ce soit envers lui, ou envers les autres. Le Clan des Étoiles n'avait fait que lui rendre tout ce qu'il avait fait. À force de les blâmer de tous les malheurs qui lui étaient tombés dessus, ses ancêtres avaient préféré l'ignorer. Dans leur situation, il les aurait compris. C'était donc de cela, qu'Éclat de Spirée parlait... « Si les choses sont telles que tu me les as décrites, le Clan des Étoiles acceptera ton pardon et te présentera le sien. » Elle avait donc tout compris sur lui et sur ses mécanismes, avant même qu'il ne le fasse. Il ne put s'empêcher de rire doucement, devant l'entrée de la Grotte, s'asseyant doucement pour sentir le vent sur sa fourrure, qui le portait et l'invitait vers l'intérieur.

« Tu ne dois pas vivre avec une ambition aussi forte si tu ne fais rien pour grimper les échelons, tu finiras par te détruire toi-même. » Ambitieux... ? Oui, il l'était peut-être... Il avait envie de faire mieux, de se surpasser, de prouver de quoi il était capable, mais il avait toujours échoué, et sa confiance en lui n'avait fait qu'empirer les choses. Et plus il ratait à cause de son manque d'assurance, alors moins il en avait. Ce cercle vicieux n'avait fait que le détruire, de plus en plus, jusqu'à ce qu'il ne reste que de minces lambeaux, rattachés ensemble derrière un Persona de blagueur indiscipliné qu'il s'était construit. À quoi bon pleurer si on peut rire malgré son malheur ? Il n'y a rien de plus facile à mimer qu'un sourire, Onde de Soufre l'avait bien compris. Mais il était usé de tout cela ; il ne pouvait plus le supporter. L'illusion était tombée depuis trop longtemps. Il était temps pour lui d'avancer. Mais il fallait qu'il fasse le premier pas. « Le jour viendra, je l'espère, où tu pourras faire le premier pas. Ce que j'espère bien plus encore, c'est que ce soit aujourd'hui. » Oui. Ce serait aujourd'hui.

Il s'avança dans les ténèbres, la crainte ayant quitté son cœur. Il... Devait changer. Recommencer à nouveau. Créer de nouvelles bases en recommençant du début. Renaître. C'était son seul moyen de se tirer de cette spirale du désespoir dans laquelle il s'était enfoncé. Il n'était pas trop tard. Il était encore jeune. Il devait y croire. Il se remémora les premières paroles d'Éclat de Spirée : « Tu m'accompagneras à l'intérieur. Tout apprenti se doit de veiller à la Pierre de Lune avant de recevoir son nom de guerrier. ». Il était toujours un élève. Son entraînement n'avait pas été terminé comme il le pensait. En réalité, il avait échoué deux fois ; mais la troisième fois serait la bonne. Car cette fois-ci, il avait choisi son mentor lui-même. La personne qui, dans cette grotte, renaîtrait à son tour sous une nouvelle identité, qui assumerait de nouvelles responsabilités et qui l'accompagnerait dans cette quête de lui-même. Et même si elle n'avait pas de temps à lui accorder, tant pis ; il se contenterait de l'observer et d'apprendre de tout ce qu'elle ferait, sans un mot. Silencieusement, il s'avança vers la Pierre de Lune et s'allongea à une longueur de queue de celle-ci, ne la regardant pas car sachant qu'elle savait déjà que c'était lui.

Étoile de Spirée serait sa troisième mentor.

Et cette fois-ci, il deviendrait réellement un guerrier.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Son journal-suivi : tout sur lui, ses RP, ses relations !
Onde de Soufre vous provoque en Sunny Yellow
(#FFFF00)
Chat Danseur Professionnel:
Voyage d'Eclat de Spirée Tumblr_n83ylbsZJN1sedjuto1_250
Onde de Soufre
Onde de Soufre
Co Fonda Skriffryte

Autre(s) Compte(s) : Petit Olivier
PUF : Skriff, Skriffry, Fry, Fryte.
Messages : 406
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Petit Soufre, Nuage de Soufre.
Âge du Personnage : 33 lunes.
Clan : Rivière.
Rang ou Métier : Guerrier.
Apparence : Chat fin et agile, à la fourrure grise rayée de gris foncé, avec du blanc au niveau du cou, du museau et du ventre, ainsi qu'une légère traînée marron clair au coin de ses yeux jaunes rappelant le soufre.
Caractère : Provocateur, gamin, fouteur de m*, joueur, passablement déprimé au fond, envieux des qualités et héroïsmes des autres.
Trait Particulier : N'en a pas (ce qui fait son plus grand désespoir).
Yens : 488
Lien(s) : Se référer à la fiche de liens.

Voir le profil de l'utilisateur http://zynshelm.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur d'Erable le Jeu 27 Oct 2016 - 18:59

Elle l'avait vu essayer de lui répondre mais quand il ouvrit la bouche aucun son n'en sortit , elle se sentait coupable de ce qu'il avait dit même si elle n'avait rien à se reprocher ,
quand elle le vit partir elle se sentait seule pour la premiere fois comme si il n'y avait rien d'autre que la nuit qui s'installait et elle .


Eclat de Spirée lui avait proposer de venir avec elle comme si c'était la premiere fois qu'un apprentis venait ici , ça la troublait enormément , elle se dirigea donc vers Fleur de l'aube qui avait elle aussi une lueur de tristesse au fond des yeux malgré son éternel sourire ,
elle allas donc la voir pour lui demander ce qui n'allait pas

Tout vas bien Fleur de l'Aube ? Pourquoi es-tu triste ? Je sais que tu te force a sourire ....il c'est passé quelque chose ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voyage d'Eclat de Spirée Image11
RIP l'ancien forum je t'aimais
PS je me suis a la base inscrite le 31/07/16
Fleur d'Erable
Fleur d'Erable
Membre

Autre(s) Compte(s) : Petit myosotis
PUF : Ama - koï - Yuki
Messages : 60
Date d'inscription : 13/09/2016
Noms : Petit Érable , Nuage d'érable , Fleur d'Erable
Âge du Personnage : 26 lunes
Clan : Rivière
Rang ou Métier : Guerrière
Apparence : Grande et belle chatte au poil épais écaille et blanc à la longue queue blanche , et aux yeux verrons , elle a une cicatrice sur la jambe gauche . Elle a la tête large , de longues pattes et de longs crocs promettant des morsures très douloureuses
Caractère : Très gentille pas rancunière et extrêmement loyale envers le Code du guerrier et protectrice envers sa famille et ses amis
Trait Particulier : A la yeux verrons (vert et bleu) c'est une très bonne pisteuse
Yens : 70
Lien(s) : Amis:
Meilleur Ami(e) :
Compagnon:
Connaissance :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur de l'Aube le Ven 28 Oct 2016 - 8:41



  Je vis Fleur d'Érable arriver vers moi l'air triste, je tournai la tête pour voir rapidement ce qu'était devenu Éclat de Spirée et Onde de Soufre mais ils n'étaient plus là. Sûrement la nouvelle meneuse était-elle partie dans la Grotte de Vie mais le guerrier gris ? Peut-être était-il allait chasser ou alors il était aller rejoindre la chatte auprès de la Pierre de Lune. Je verrai bien après de toute façon. Je reportai de nouveau mon attention sur la guerrière en face de moi. Je fus étonnée qu'elle est réussi à voir que j'étais un peu malheureuse. J'avais pourtant pris la même tête que d'habitude, souriante et bienveillante. Je ne savais pas trop quoi répondre et ma voix se fit plutôt hésitante au début.

-Je... Ne t'occupe pas de moi. Tu devrais aller te restaurer, on a pas mal marcher aujourd'hui.

  Je m'assis et me mis à contempler le ciel d'un air absent. Une sorte de mélancolie c'était installée en moi, je me souvins alors de quand j'étais venue ici en tant qu'apprentie avec mon frère. Quand j'avais été éblouie par la beauté de la Pierre de Lune, Nuage de Frêne et moi en avions parler jusqu'à qu'on soit devenus des guerriers, jusqu'à... sa mort. Je retins une larme de couler, j'avais toujours mon sourire plaqué à mon visage. Je ne devais pas penser à ça, pas en ce moment de réjouissance pour le clan. Je baissai la tête vers Fleur d'Érable, attendant de voir ce qu'elle allait faire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Fleur de l'Aube
Fleur de l'Aube
Admine Auby

Autre(s) Compte(s) : Fidji, Petite Illusion & Nuage Étoilé
PUF : Aube, Auby, Yoake, Haribo pour ma Tagada, Aubybouille pour Winnie et Aubys'nounours pour Baltycorne
Messages : 411
Date d'inscription : 11/09/2016
Noms : Petite Aube -> Nuage de l'Aube -> Fleur de l'Aube
Âge du Personnage : 32
Clan : Clan de la Rivière
Rang ou Métier : Lieutenante
Apparence : Chatte tigrée grise avec de longs poils fins et des yeux bleus diamants. Presque toujours souriante
Caractère : Gentille-ouverte-joviale-loyale-fidèle-déterminée
Trait Particulier : //
Yens : 429
Lien(s) : Fille : Nuage Ailé
Meilleure amie : Poussière d'Étoiles
Ancien compagnon : Cœur Sauvage, mort
Apprentie : Nuage Cendré

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur d'Erable le Ven 28 Oct 2016 - 15:31

">-tu as sans doute raison - La tristesse ce lis à nouveau dans mon regard -Si tu as besoin de quelque chose fais moi signe - J'allas attrapé un gros mulot et l'avala tout rond avant de retourner m'assoir devant le trou sombre en attendant la future Étoile de Spirée et Onde de souffre avec un semblant d'impatience

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voyage d'Eclat de Spirée Image11
RIP l'ancien forum je t'aimais
PS je me suis a la base inscrite le 31/07/16
Fleur d'Erable
Fleur d'Erable
Membre

Autre(s) Compte(s) : Petit myosotis
PUF : Ama - koï - Yuki
Messages : 60
Date d'inscription : 13/09/2016
Noms : Petit Érable , Nuage d'érable , Fleur d'Erable
Âge du Personnage : 26 lunes
Clan : Rivière
Rang ou Métier : Guerrière
Apparence : Grande et belle chatte au poil épais écaille et blanc à la longue queue blanche , et aux yeux verrons , elle a une cicatrice sur la jambe gauche . Elle a la tête large , de longues pattes et de longs crocs promettant des morsures très douloureuses
Caractère : Très gentille pas rancunière et extrêmement loyale envers le Code du guerrier et protectrice envers sa famille et ses amis
Trait Particulier : A la yeux verrons (vert et bleu) c'est une très bonne pisteuse
Yens : 70
Lien(s) : Amis:
Meilleur Ami(e) :
Compagnon:
Connaissance :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Etoile de Spirée le Sam 29 Oct 2016 - 18:50

Et ce fut le silence, pendant un long instant, dans la grotte. Spirée était seule face à sa conscience, la Pierre de Lune ne répondant à aucune de ses interrogations.
Onde de Soufre ne vint pas, si bien que la jeune meneuse craignit qu'il ne vint jamais. Elle avait espéré qu'il la suive et ses espoirs semblaient à cet instant bien vains. Il n'y avait aucun mal à ça, après tout, mais... Mais elle ne voulait pas douter du présent, ni plus douter de l'avenir. S'il ne venait pas, c'est qu'elle avait échoué. Et si elle ne pouvait pas aider un seul des leurs, comment pouvait-elle considérer diriger le clan dans son intégralité ?
Elle se torturait tant l'esprit qu'elle en vint presque aux larmes, si tant était qu'elle pouvait pleurer. L'intention était là, néanmoins.

Le silence répondit à ses sanglots orphelins, jusqu'à ce qu'un son ne la fasse s'arrêter d'emblée. Quelqu'un venait, et elle sentit l'odeur de l'individu qui arrivait. Onde de Soufre la rejoignait enfin, sans pour autant venir à son côté. Il restait à l'écart.
Mais c'était amplement suffisant pour rasséréner la guerrière promue. Elle avait été trop prompte à considérer l'échec, trop prompte à abandonner l'espoir... Mais il était là, il l'avait entendue. Et mieux que ça, il l'avait écoutée.

Elle s'installa plus confortablement, le coeur plus serein, attendant que vienne le Clan des Etoiles la ravir de la réalité jusqu'à leur dimension onirique.
Il y avait eu un pas de fait, plus engageant qu'aucun autre auparavant. Loin de se sentir invincible, elle se sentait pourtant capable de relever tous les défis. Même ceux impossibles.
Etoile de Spirée
Etoile de Spirée
Compte PNJ

Autre(s) Compte(s) : Compte PNJ [Fryte]
Messages : 27
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Nuage de Spirée, Eclat de Spirée
Âge du Personnage : 31
Clan : Rivière
Rang ou Métier : /
Apparence : Eclat de Spirée est dotée d'une fourrure principalement rousse, aux bandes beiges et blanches sur le dos. Et intégralement blanche du poitrail au ventre, jusqu'au bout de la queue. Quoique... Pas si blanc que cela, son poil ventral reste clairsemé de tâches rousses, aux faibles tons, très peu visibles même pour une excellente acuité visuelle. C'est un pelage tout en nuances, au même niveau que peut l'être la psyché de sa détentrice.
Caractère : Aussi loyale qu'impliquée dans les affaires de son clan, Spirée fera tout pour lui permettre d'en ressortir grandi. Elle peut s'avérer froide, sèche et intransigeante mais se révèle bien plus douce, maternelle et compréhensive vis-à-vis des membres de son Clan, qu'elle souhaite diriger avec fermeté autant qu'avec justice. Tourmentée par son passé, elle cherche à se racheter, aussi bien auprès du Clan des Etoiles que de ses compagnons claniques.
Yens : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Bakeneko le Sam 29 Oct 2016 - 23:31

Ce fut sans crier gare qu'Éclat de Spirée sentit son corps commencer à hurler. Brutale, sanguine, la prenant du bout du museau jusqu'à l’extrémité de la queue, une puissance et horrible douleur qui voulut lui donner envie de s’enfuir, la paralysa complètement. Elle souhaita hurler, même si elle savait qu’elle ne pourrait y échapper ; mais elle ne pouvait plus bouger, déjà sapée de toutes ses forces, contrainte à être une statue au milieu de la salle. Onde de Soufre sentit sans doute sa douleur car tout son poil se hérissa et il sembla vouloir bouger. Mais lui-même était paralysé, incapable d’esquisser le moindre geste. La suite fut une succession d’images, de lumières, de chats. La vie de la chatte défilait littéralement devant ses yeux, à toute vitesse, l’aveuglant tandis que son cerveau semblait la supplier d’arrêter cette torture. Elle bouillait, elle avait froid, elle sentait la souffrance ronger ses os, ses muscles, ses griffes, son entièreté.

Et tout d’un coup, tout cela s’arrêta, et le noir aspira l’environnement entier en une fraction de secondes.

Elle réalisa qu’elle n’était plus dans la Grotte de la Vie. Elle faisait face à un grand champ d’herbes bleu nuit, qui dansaient au rythme des nuages qui passaient sous ses pattes. Éclat de Spirée sut immédiatement où elle était, à la fois en le devinant, et à la fois en sentant le nom lui être insufflé : la Toison Étoilée. Elle savait qu’elle n’était pas là car elle était morte, mais bien parce qu’elle était chef. Cependant, le fait de se retrouver dans cet endroit où les esprits des combattants tombés se rendaient lui donnait la terrible impression d’être elle-même morte. Peut-être n’avait pas été suffisamment forte pour résister au rituel ? Mais cette interrogation quitta son esprit quand elle vit un cortège de lumière se diriger vers elle, paraissant souffler les herbes du champ tandis que leur marche le rapprochait d’elles. Plus les fils lumineux se rapprochaient, plus ils prenaient des formes familières ; des yeux lumineux, des pattes fortes, de longues queues battant au même rythme.

C’était désormais une horde indistincte de chats qui se dirigeait vers elle, et l’entoura bientôt, formant un cercle parfait autour d’elle. Elle était au centre, seule et isolée, tous les regards posées sur elle. Certaines silhouettes étaient affirmées, détaillées, voir même colorées ; d’autres se fondaient dans le décor, presque invisibles, synonymes de l’oubli progressif dans lesquels les morts tombaient. Plus le temps passait, plus les souvenirs qu’on avait d’eux s’effaçaient : et alors ils disparaissaient pour de bon. Cependant, les chats qui s’avancèrent vers elle… Étaient pour certains porteurs de précieux souvenirs pour elle. Le premier était une apprentie avec laquelle elle avait chassé à plusieurs reprises, avant qu’elle ne soit tuée dans un accident. Elle n’était pas une chatte dont elle avait été très proche, mais elle se souvenait encore de la façon dont son corps avait été ramené au camp, déchiqueté par un chien. Mais devant elle, cette demoiselle était lumineuse, radieuse, souriante, et entière. Elle s’approcha d’elle, perçant à travers la horde et vint lui toucher le front, sans un mot.

Aussitôt, ce fut comme si des centaines de morsures se plantaient en elle, chaudes et douloureuses. Elle eut l’impression d’être attaquée par un animal sauvage et voulut fuir ; mais elle réalisa qu’elle ne pouvait pas bouger, et que c’était une illusion. Elle releva les yeux et son regard croisa celui doré de celle qui venait de la toucher.


« Avec cette vie, je t’offre le don de la Compassion. Fais-en bon usage pour partager la douleur de ton Clan, et savoir ainsi le guider hors celle-ci comme si tu ne faisais qu’un avec lui. »

Elle s’éloigna et disparut dans le groupe ; Éclat de Spirée tourna la tête pour apercevoir, face à elle, un guerrier qu’elle savait être un rude combattant du temps où il était vivant. C’était un chat assez âgé, que son mentor avait souvent pris en accompagnateur. Elle savait qu’il était décédé quand il avait sacrifié sa vie pour repousser un blaireau hors du territoire du Clan qui allait s’en prendre à plusieurs apprentis en chasse, mais qu’il s’était ainsi fait écraser à mort. Il la toucha sur le front à son tour et elle eut soudain l’impression de suffoquer, que tous ses muscles étaient complètement écrasés, et qu’elle était même en train de se faire démembrer. Mais quand elle ouvrit de nouveau les yeux, elle ne trouva que le regard orangé du guerrier à la fourrure noire.

« Avec cette vie, je t’offre le sens du Sacrifice. Fais-en bon usage pour savoir lorsqu'il est bon de mettre ta propre existence de côté au profit des autres, et pour être certaine que tu ne prends pas de risques inutiles. »

Il s’éloigna pour laisser place à un troisième chat. C’était un jeune guerrier qui était mort lorsqu'il avait combattu, seul, une incursion du Clan du Vent, parce que ces derniers l’avaient menacé alors qu’il patrouillait, affirmant qu’ils le tueraient s’il osait essayer de les empêcher de venir marquer leur territoire. Deux autres Riverains l’avaient trouvé agonisant, s’étant battu jusqu'au bout de ses forces parce qu’il refusait éperdument de fuir, même s’il était clairement en désavantage. Il s’approcha d'Éclat de Spirée, rayonnant, et lui toucha le front pour lui insuffler une vague d’énergie, qui la parcourut en la picotant de partout. Elle eut l’impression de sentir des griffures la lacérer, mais celles-ci étaient réellement légères et… Elle n’avait presque pas mal, grâce à la chaleur.

« Avec cette vie, je t’offre le sens du Devoir. Fais-en bon usage pour choisir tes objectifs et t’y tenir jusqu'au bout, sans faillir. »

Il se replia à son tour, et ce fut à présent une femelle qui s’avança vers Éclat de Spirée. C’était un chaton, en réalité ; une petite femelle qui avait succombé au mal vert après s’être battu contre lui pendant de longues lunes, mais qui n’avait pu y résister, s’éteignant dans l’indifférence. Cependant, étant encore une apprentie à l’époque où elle était tombée malade, la future chef de Clan avait dû soutenir sa mère en lui apportant à manger et des médicaments, car elle refusait d’arrêter de veiller sa fille. Cette dernière, arrivant devant elle, se mit sur deux pattes et lui toucha le front. La chatte se sentit alors à court de souffle, incapable de respirer, agonisante, prise de violentes quintes de toux et l’impression qu’on lui arrachait les poumons. Elle ferma les yeux quelques instants et entendit la voix de la petite lui dire :

« Avec cette vie, je t’offre le don de l’Espoir. Fais-en bon usage pour ne jamais céder à l’adversité, et être capable de retourner te battre pour ton Clan même si tout semble perdu. »

Le cinquième chat était un guerrier d’âge mur s’étant fait capturer lors d’une bataille contre le Clan du Tonnerre. Les membres du Clan avaient d’abord voulu le garder pour l’interroger et obtenir de précieuses informations sur le Clan de la Rivière ; mais craignant d’être considéré comme un traître, et ne souhaitant pas coopérer avec leurs adversaires, il avait préféré s’égorger lui-même avec ses griffes, et avait patiemment attendu de se vider de son sang, selon ce qu’avait rapporté le chef du Clan du Tonnerre de l’époque lors de l’Assemblée. Lorsqu'il toucha son front, elle eut elle-même l’impression d’avoir la gorge ouverte, de saigner à mort, et se replia quelques instants, avant que le guerrier, d’un coup de tête, ne la force à se redresser, et lui annonce :

« Avec cette vie, je t’offre le sens de l’Honneur. Fais-en bon usage pour savoir ce que tu dois faire et quand tu dois le faire, pour ne pas tâcher la réputation de ceux qui t’ont précédé, ceux qui t’accompagnent, et ceux qui prendront ta place. »

La sixième silhouette était cette fois-ci… Une chatte fine, à la fourrure argentée, et aux yeux verts émeraude, qu'Éclat de Spirée reconnut comme étant Onde d'Émeraude. Elle s’avança vers elle, lumineuse comme elle l’était avant de tomber malade et de succomber, le même air amusé et provocateur que celui d’Onde de Soufre inscrit sur le visage. Elle s’assit devant elle et échangea un long regard avec elle, silencieuse, puis se pencha pour à son tour la toucher sur le front. Au lieu de sensations douloureuses, ce fut une tornade de sensations agréables qui la parcoururent. Elle se sentit libérée, à l’aise, calmée, malgré toute la douleur qu’elle venait de ressentir.

« Avec cette vie, je t’offre le don du Pardon. Fais-en bon usage pour pardonner à ceux qui ont commis des erreurs mais qui sont prêts à tout pour se racheter, devenant ainsi des alliés comme on ne peut en trouver nulle part ailleurs. »

Elle hésita à rajouter autre chose, mais finalement, se retint, n’accordant qu’un long regard à la future chef de Clan. Vint alors une personne qu'Éclat de Spirée reconnut comme étant Bruine Pourpre, son mentor -non, c'était en fait son frère, mort dans un incendie de forêt. Il s’avança vers elle, fier et droit, apparemment ravi que l'apprentie de son frère soit sur le point de devenir Chef de Clan, à présent. Il s’assit devant elle et lui adressa un signe de tête respectueux, avant de lui toucher le front. Aussitôt, ce fut un grand brasier qui traversa la chatte aux yeux verts : elle avait l’impression de prendre feu, et voulut s’éloigner pour échapper à cette douleur, avant de se rappeler de nouveau qu’il ne s’agissait que d’une illusion.

« Avec cette vie, je t’offre le don de l’Enseignement. Fais-en bon usage pour apprendre aux chats de ton Clan comment ils doivent se comporter, et transmets-leur tes valeurs pour qu’ils puissent à leur tour devenir de puissants guerriers. »

La huitième personne à s’avancer fut la mère d'Éclat de Spirée elle-même. Elle s’approchait, ses yeux emplis d’une joie incommensurable et remarquable. Elle était plus qu’heureuse de voir que sa fille allait devenir chef de Clan. Mais arrivée devant elle, ce fut une inquiétude qui apparut sur son visage teint d’étoiles. Elle savait qu’avec ce nouveau rôle, les responsabilités, la pression, la crainte d’échouer, allaient s’accumuler et accabler la nouvelle chef. Cependant, son regard empli d’affection semblait adoucir légèrement la peur d'Éclat de Spirée, qui fut traversée par une douce chaleur affectueuse et merveilleusement agréable quand elle se fit toucher le front par elle.

« Avec cette vie, je t’offre le don de la Protection. Fais-en bon usage pour veiller sur tes confrères et consœurs, à tout moment, et leur apporter un soutien maternel que toi seule pourra amener. »

La neuvième personne… N’était pas un membre du Clan de la Rivière. C’était un membre du Clan de l’Ombre. Si Éclat de Spirée n’avait pas été paralysée, peut-être aurait-elle fui ; ou au contraire, se serait-elle jetée au cou du chat pour le saluer et lui dire combien il lui avait manqué. Il s’agissait de Buisson Cendré, le mâle dont elle avait parlé un peu plus tôt à Onde de Soufre. Il était là, avec son habituel air amusé et surpris de la voir, alors qu’il savait éperdument qu’elle allait venir le voir tôt ou tard. Il s’avança vers elle et ils se regardèrent droit dans les yeux pendant de longues minutes, sans qu’aucun chat n’ose troubler leur échange. Puis il lui toucha le museau, et elle sentit une sorte de courant électrique la parcourir, la picotant tout en la rendant plus vive et excitée.

« Avec cette vie, je t’offre… le don de la Loyauté. Fais-en bon usage pour être fidèle à ton Clan à tout instant, et savoir le faire passer avant tout. »

Il avait eu une légère hésitation, mais son grand sourire eut tôt fait de chasser celle-ci de l’esprit d'Éclat de Spirée. Il fit deux pas en arrière, éleva la voix, et déclara, fièrement :

« Je t'appelle par ton nouveau nom, Étoile de Spirée. Ton ancienne vie n'est plus. Tu as reçu les 9 vies du Chef, et le Clan des Étoiles t'accorde la responsabilité de ton Clan. Protège le bien ; soucie-toi du jeune comme de l'ancien ; honore tes ancêtres et les traditions du code du Guerrier ; vis chaque vie avec fierté et dignité. »

D'un seul coup, toutes les voix du Clan des Etoiles s’unirent pour clamer le nouveau nom de la Chef. « Étoile de Spirée, Étoile de Spirée ! » annonçaient-ils en chœur, fièrement, à hautes voix. Même les membres des autres Clans étaient là pour la féliciter de son accession au plus haut grade du Clan. La dernière chose qu’elle vit, au milieu de ce rythme régulier et mélodieux de cris, ce fut le regard de Buisson Cendré qui croisait le sien… Pour être bientôt remplacé par la Pierre de Lune, lisse, douce, grise et lumineuse. Onde de Soufre était toujours là, immobile, yeux clos. Elle était de retour sur terre, dans son corps. Mais elle se sentait différente.

Elle n’était plus Éclat de Spirée, mais Étoile de Spirée.
Bakeneko
Bakeneko
Fondatrice PNJ

Autre(s) Compte(s) : /
PUF : /
Messages : 96
Date d'inscription : 11/09/2016
Noms : /
Âge du Personnage : /
Clan : /
Rang ou Métier : /
Apparence : /
Caractère : /
Trait Particulier : /
Yens : 155
Lien(s) : /

Voir le profil de l'utilisateur http://bellum-feles.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Onde de Soufre le Dim 30 Oct 2016 - 20:13



Onde de Soufre resta là pendant de longues minutes, les yeux clos, sans rien sentir venir. Il respirait longuement, calmement, n’osant se redresser, de crainte d’interrompre un lien avec le Clan des Étoiles ; mais rien ne se produisit. Il était sincèrement agacé. Il avait fait tout ça pour rien, au final ? Oui, il était aux côtés d’Éclat de Spirée et lui tenait compagnie, mais franchement, il aurait espéré avoir une vision, quelque chose du genre, n’importe quoi. Ç’aurait été vraiment super cool… Il soupira longuement, repensant à Onde d’Émeraude et à ses sœurs. Il aurait tant aimé pouvoir leur parler de nouveau, ne serait-ce que quelques minutes, entendre leurs précieuses paroles d’encouragement pour pouvoir se redresser à nouveau, retourner affronter le monde qui l’attendait à l’extérieur… Mais personne ne vint. Il resta dans le silence, dans la solitude. Une fois de plus, le Clan des Étoiles l’avait abandonné, en somme.

Il allait pour se redresser quand il sentit alors Éclat de Spirée se crisper. Il voulut ouvrir les yeux et s’approcher, pour voir ce qui se passait, mais réalisa qu’il ne pouvait esquisser l’ombre d’un mouvement. Le souffle coupé, plongé dans les ténèbres, son cœur s’accéléra. Que se passait-il ? Pourquoi n’arrivait-il plus à… ?


« J’croyais pas t’revoir avant qu’tu clamses. »

Il put enfin ouvrir les yeux, et sentit la pression exercée sur lui se libérer. Devant lui se trouvait désormais un grand chat à la fourrure noire et au regard orangé, qui semblait à la fois amusé et déçu de le voir à nouveau. En le reconnaissant, la première réaction d’Onde de Soufre fut de reculer à toute vitesse, baissant les oreilles et hérissant le poil. De tous les chats qu’il aurait pu revoir à la Toison Étoilée, de tous ceux qui auraient pu venir le voir, il avait fallu que ce soit lui, ce monstre, celui qui lui avait fait tant de mal… Son premier mentor.

« Jugement du Feu… » murmura-t-il, les crocs serrés.

Il avait l’impression d’être en plein cauchemar. Le jour où on lui avait appris son décès, Onde de Soufre n’avait jamais été aussi transporté de joie. Et maintenant, il le revoyait, face à lui, presque comme auparavant ?! S’il y avait bien quelqu’un qu’il aurait cru envoyé à la Forêt Sombre à la place d’obtenir sa place dans la Grande Chasse, c’était bien lui ! Mais apparemment, il avait eu la souris et la famille de la souris… Après avoir maltraité son propre apprenti en le griffant, l’insultant, le jetant dans l’eau, le voilà autorisé à le revoir alors qu’il était déjà bien plus bas que terre ! Le Clan des Étoiles n’avait-il donc aucune pitié ? Tenait-il tant à ce qu’il soit plongé dans le désespoir le plus profond qui puisse exister ?!


« Comme ça, tu t’payes le luxe d’accompagner la nouvelle Chef à sa cérémonie… » marmonna-t-il. « J’dois m’avouer impressionné, Soufre, j’te pensais pas arriver si loin en continuant comme ça. »

Il commença à tourner autour du guerrier gris, qui montrait les crocs, clairement hostile. Teint d’étoiles argentées qui semblaient former ses contours, son premier mentor, lui, était paisible et confiant. Il savait bien que quoi qu’il puisse lui en vouloir, Onde de Soufre ne réussirait jamais à l’atteindre physiquement : et même s’il avait pu le faire, de toute façon, il était bien loin de redouter les attaques de celui-là. Ce gamin n’aurait même pas le courage de planter ses griffes dans sa fourrure, de crainte du retour qu’il en aurait. Il était davantage en train de se défendre qu’en train d’attaquer, en conclut Jugement du Feu avec un sourire confiant.

« J’croyais pas qu’j’allais revoir ta tronche ici », cracha Onde de Soufre. « L’Clan des Étoiles tient tant qu’ça à m’pourrir la vie ?
- Un peu d’respect pour ton ancien mentor, gamin. T’as le droit d’me haïr, à tort, mais tu changes de ton. »

Le riverain resta campé sur ses positions, toujours prêt à bondir, même si lui-même était conscient que cela ne servirait à rien. Finalement, revenu devant lui, Jugement du Feu s’assit et ils échangèrent un long regard, avant de reprendre :

« Onde d’Émeraude a fait du beau boulot avec toi, j’dois l’avouer. J’te pensais foutu quand j’me suis fait défoncer la gueule par ce blaireau…
- Tu t’es fait tuer par un blaireau ? Ben tiens, j’savais pas qu’entre confrères, vous vous attaquiez... »

Le chat noir décida de faire fi de la provocation de son ancien apprenti et se contenta de sourire grandement.

« Disons qu’il a pas apprécié qu’j’essaye d’le chasser d’notre territoire pour éviter qu’mon imbécile d’apprenti et ses deux sœurs se fassent réduire en charpie. »

Il y eut un silence et Onde de Soufre eut l’impression de ne plus pouvoir respirer. Il avait eu vent du fait que Jugement du Feu s’était fait tuer par un blaireau, mais… Il ne savait pas que c’était pour cela… Qu’il avait dû se battre…

« T’as même pas essayé d’savoir comment j’ai crevé ? J’ai beau déjà l’savoir, j’dois m’avouer déçu quand même…
- Mais… Attends, t’veux dire que…
- Oui, j’ai préféré m’faire buter plutôt que permettre que vous soyez ceux qui y passiez. Et qu’est-ce qu’j’ai eu en retour ? Un apprenti qu’a fait que m’cracher à la gueule depuis qu’je m’suis fait écraser les os à sa place. Au moins, ses sœurs ont eu un peu plus d’sympathie à mon égard. »

Onde de Soufre se sentit soudain terriblement mal. Le poids de la culpabilité commença à l’écraser comme si le blaireau duquel il avait été protégé par son premier mentor, sans même qu’il ne le sache, était revenu pour l’achever. Il n’avait même pas souhaité savoir de quoi il était mort : il n’avait même pas cherché à le veiller, trop enfoncé dans son égoïsme pour connaître la réalité des événements alors que ce mentor avait passé des heures à l’entraîner. Il avait certes été extrêmement cruel, il ne fallait pas le nier ; mais il s’était donné énormément de mal pour permettre à Onde de Soufre de devenir un excellent combattant et un bien meilleur nageur. Et le chat gris ne lui avait même pas rendu ses derniers honneurs, préférant se réjouir de sa mort alors qu’elle avait été causée par le fait qu’ils s’étaient tous les trois enfuis ce jour-là. Et dire qu’il avait été surpris de voir que ses sœurs s’étaient faites engueuler par leurs mentors respectifs… Lui avait été épargné parce qu’on le pensait abattu par la perte de son mentor, mais il aurait sans doute subi le même traitement si Jugement du Feu n’avait pas péri dans l’incident.

« Tu réalises un peu c’que tu fais, Soufre ? T’es égoïste, tu penses qu’à toi, sans regarder les autres ; et t’oses t’étonner que le Clan des Étoiles ne t’accorde rien ? Tu es vraiment un imbécile, comme j’l’ai toujours dit, malheureusement. T’as rien appris d’mon enseignement, t’as rien retenu : tu t’es contenté d’le jeter aux ordures alors qu’j’essayais de t’inculquer de vraies valeurs, un vrai respect des volontés du Clan des Étoiles. C’est précisément parce que le Clan des Étoiles ne t’a rien prétendument accordé que t’aurais dû te battre contre ça ! C’est exactement parce que t’étais un chat issu d’une mauvaise famille, sans talent et sans destin, que t’aurais dû te remettre à eux, leur faire confiance, te battre et t’améliorer, en dépit des difficultés ! Tu n’as fait que t’braquer sans arrêt, fuir devant la difficulté, parce que c’était beaucoup plus facile de se dire que ça viendrait tout seul, que tu deviendrais un héros quand le Clan des Étoiles t’accorderait ce privilège ! Mais NON, ONDE DE SOUFRE, ça fonctionne pas comme ça ! Ce n’est pas en pleurant, en te plaignant comme un lâche, que tu obtiendras ce fameux destin ! Les héros souffrent, les héros ont mal, les héros traversent des épreuves, mais tu n’as fait que les éviter, et ce, depuis que tu es né ! Comment oses-tu ne serait-ce que réclamer de l’aide quand toute celle qui t’a été offerte depuis le début a été rejetée, voire souillée ?! Réalises-tu une seule seconde le fait que t’as même pas veillé ton propre mentor, contrairement au code du Guerrier ? Réalises-tu le fait que tu en as voulu aux deux qui se sont penchés sur ton cas, moi parce que tu me jugeais trop dur, Onde d’Émeraude car elle t’avait, à ton sens, abandonné ?! Nous avons péri tous les deux pour te protéger, indirectement ! Et tu n’as même pas cherché à nous rendre honneur en respectant nos volontés, ni à l’un ni à l’autre ! Pourtant, tu veux que le Clan des Étoiles te pardonne ? Cervelle de Souris, si tu veux vraiment que nous t’aidions, aide-toi d’abord en faisant c’qu’il faut ! Ce n’est pas en pissant sur ceux qui ont essayé de te soutenir, en croyant qu’on est trop durs avec toi parce qu’on te montre la vérité, que tu réussiras à progresser d’une quelconque façon !
- PARCE QUE J’L’AI CHOISI, PEUT-ÊTRE ?! M*rde, Jugement du Feu, j’étais UN GOSSE ! Un gosse qui a grandi insulté par sa mère parce qu’son père était un lâche dont on connaît même pas le nom, un gamin qui était plus faible qu’ses propres sœurs et qui avait aucune volonté parce qu’on lui a répété qu’il était et qu’il resterait un échec POUR TOUJOURS ! Tu penses VRAIMENT que suivre cette voie et faire d’la même façon que ma mère était supposé m’aider ?! Non, j’crois pas ! Et pourtant, tu l’as fait, sans t’préoccuper des conséquences sur moi, sur mon avenir, sans même CHERCHER À M’EXPLIQUER UNE SEULE SECONDE ! »

Onde de Soufre n’en pouvait plus. La culpabilité avait laissé place à la rage : il n’arrivait plus à se contrôler, il avait besoin de hurler, de dire à tous, une bonne fois pour toutes, ce qu’il pensait et ressentait. On lui crachait à la figure, on lui rappelait ses erreurs sans cesse, mais essayait-on une seule seconde de se mettre à sa place ?! JAMAIS ! Tout le monde se contentait de le juger, de lui dire ce qu’il fallait faire, au lieu d’essayer de le comprendre, de le soutenir de la bonne façon ! Ils étaient tous pareils, tous similaires, tous des IMBÉCILES !

« Je t’ai expliqué, mais tu m’as JAMAIS écouté ! Tu faisais qu’entendre c’que tu voulais entendre ! C’est tellement plus facile d’être une oreille sélective, pas vrai ?! Tu ne faisais que ça ! Tu fermais ta gueule, tu détournais les yeux, tu m’écoutais sans être attentif, mais tu cherchais jamais à comprendre c’que j’te disais ! Tout ce que tu entendais, c’était les engueulades quand j’te disais que tu faisais les choses mal, mais t’as jamais cherché à entendre mes conseils ou mes encouragements !
- MAIS QUELS CONSEILS ?! QUELS ENCOURAGEMENTS ?! T’as pas arrêté de me cracher dessus, depuis que je suis devenu ton apprenti, et aujourd’hui encore, alors que tu es mort, tu continues de le faire ! Je tiens à te signaler que la première chose que tu m’as dite, c’était une saloperie d’insulte ! Tu réalises 5 secondes c’que tu dis ou tu t’entends même pas parler ?! M*rde quoi, c’est n’importe quoi, tu prétends m’aider mais tu me tires surtout dans les pattes !
- Ça fonctionne pas comme ça, Soufre ! Je suis pas supposé être ton ami, mais ton MENTOR. Je te montre la vérité et c’que les gens pensent de toi, pour que tu puisses corriger ce qui va pas !
- Ah, parce que m’répéter qu’je suis un échec, c’une bonne idée, peut-être ?! ÇA VA ME DONNER ENVIE DE M'AMÉLIORER, HEIN !
- Non, c’est pas ce que j’ai dit ! J’ai jamais dit que tu étais un p*tain d’échec, Soufre ! Lève ses oreilles et écoute-moi, à la fin ! »

Jugement du Feu s’approcha et griffa Onde de Soufre au visage, sans crier gare. Le guerrier gris sentit un puissant feu le traverser et montra les crocs à l’esprit de son ancien mentor, hors de lui. Dans ses yeux s’étaient allumés une lueur de rage inextinguible, dirigée toute entière vers celui qui, à son sens, lui avait gâché la vie, et continuait de se persuader, seul, qu’il avait fait les choses comme elles devaient être faites.

« J’t’ai dit que tu pouvais t’améliorer, et c’est UN FAIT. Tu n’es pas parfait, tu n’es pas un héros, donc tu peux LE DEVENIR ! Il faut que tu te battes pour progresser, sinon tu vas rester à jamais le petit chaton que tu étais initialement, pour ne JAMAIS ÉVOLUER ! Et ça, franchement, ce serait la pire chose que tu pourrais faire, car tu vaux mieux que ça !
- Ça, il fallait me le dire avant ! s’écria Onde de Soufre, la voix commençant à s’esquinter à force de crier de rage. Mais non, au lieu de ça, tu m’disais sans arrêt que je n’étais pas bon, qu’il fallait que je fasse ça, qu’il fallait que je RECOMMENCE, RECOMMENCE, RECOMMENCE !
- Mais c’la pratique qui t’rend parfait ! C’le fait de recommencer encore et encore le même mouvement qui l’rend automatique et mécanique, qui t’permet d’le recommencer à volonté, sans craindre d’échouer ! Parce que t’as peur, Soufre, t’es terrifié par l’idée de ne pas réussir à faire ce que tu veux faire, et le seul moyen de lutter contre ça, c’est d’apprendre par cœur, d’agir toujours en suivant un code strict et décidé à l’avance, et pas seulement en y allant à l’improvisation comme tu le fais toujours !
- J'IMPROVISE PAS !
- Tu t’fous de ma gueule, Soufre ?! Parce que le coup avec Cœur de Jais, c’était pas de l’improvisation totale ?! Si t’avais réfléchi cinq secondes, t’aurais cherché à l’expliquer à la patrouille ! Parce qu’ils ont CONFIANCE EN TOI !
- CONFIANCE EN MOI ?! Ah, parce que c’est vrai que quand j’rends service au Clan, ils me le rendent VACHEMENT ! On en parle de Mlle Colombe Écarlate qui m’a limite craché à la gueule quand j’l’ai sauvée parc’que j’ai OSE LUI DONNER UN CONSEIL ?!
- T’as bonne réputation, Soufre, tout l’monde sait qu’t’es un bon gars ! Faut pas prendre en compte les paroles d’une p’tite c*nne comme elle !
- Tu plaisantes, j’espère ? Tout le monde me prend pour un gamin qui fait des conneries à longueur de journée, même moi je me fais pas confiance, alors d’où est-ce que quelqu’un d’autre le ferait ?!
- Mais il n’y a personne de plus loyal que toi, PAS MÊME ÉCLAT DE SPIRÉE ! »

Onde de Soufre s’arrêta, gelé de la tête aux pattes. Comment Jugement du Feu pouvait-il prétendre une chose pareille ?! Il n’y a pas plus fidèle au Clan qu’elle, même si…

« Attends, tu prétends vraiment qu’son histoire avec ce chat de l’Ombre salit à c’point-là sa fidélité ?!
- Sans l’savoir, elle a réellement envisagé de fuir avec un chat d’un autre clan ! C’est inacceptable et c’est pas c’que j’appelle de la loyauté ! Alors que toi, t’as cessé d’œuvrer pour le Clan de la Rivière, du début à la fin, sans faillir, sans trembler ! C’est bien pour cela que tu es bien meilleur qu’elle sur ce point-là, et qu’ça changera jamais !
- Mais… Je suis pas comme elle ! J’ai pas autant d’qualités, j’ai pas autant d’jugement, je suis pas capable d’pardonner et d’enseigner comme elle l’fait !
- La loyauté pardonne tout, Soufre, entends-le et retiens-le, pour une fois, cervelle de souris ! Tant qu’t’es loyal à ton Clan, il t’le rendra et t’fera confiance, même si tu lui fais des blagues m*rdiques comme t’en as l’habitude, même si t’es un pitoyable combattant, même si t’es pas le meilleur pêcheur, même si ton jugement peut être erroné ! Il y a pas plus fidèle que toi, car jamais t’as voulu trahir ton clan d’une quelconque façon ! »

Onde de Soufre serra les crocs et baissa les yeux, soudainement honteux. Incapable de réfléchir davantage, il n’osait répondre, mais toutes ses pensées étaient orientées sur un souvenir bien précis : celui de l’époque où il était encore l’apprenti de Jugement du Feu. Le Clan des Étoiles… Se trompait totalement sur son compte. Il n’était pas fidèle. Il n’était pas un chat… Qu’on pouvait considérer comme loyal.

« J’ai voulu partir du Clan, Jugement du Feu. Je me sentais plus prêt à supporter la responsabilité et la pression que t’exerçais sur moi, j’avais pas envie d’continuer comme ça. C’est ça, qu’t’appelles être loyal ? C’est ça, une personne que t’appelles fidèle à son Clan ? J’ai voulu d’venir solitaire, partir loin d’ici, être oublié de tous, plutôt qu’de continuer à être l’ombre que j’suis aujourd’hui ! Je suis pas loyal, et j’ai pas envie que vous m’preniez pour quelqu’un qu’j’suis pas !
- C’est bien parce que tu l’as pas fait que t’es le plus loyal de tous ! Car tous ont cédé à cette envie, tous ont quitté leur Clan, pour aller faire leurs amourettes avec leurs bien-aimées, mais t’as pas lâché, t’as gardé de bout en bout cette volonté de rendre à la Rivière c’qu’elle t’avait donné, et les autres ont préféré faire les égoïstes plutôt qu’suivre ton exemple !
- Tu plaisantes ? J’suis sûr et certain que si une femelle s’était intéressée à moi, j’aurais fait pareil que tous ces types. J’aurais fini par craquer, même si la pensée m’horripile ! Si c’était pour trouver quelqu’un qui m’aimait sincèrement, j’aurais pas hésité à tout abandonner pour l’avoir, parce que p*tain de m*rde, c’la seule chose que j’ai toujours demandé !
- Tu dis des choses que tu penses même pas, Soufre ! Cesse donc d’te mentir pour t’dénigrer, tu sais éperdument que tu ferais pas ça, car le Clan est ta priorité, au fond de toi, et tu l’sais ! Tu es conscient qu’tu lui dois tout, et qu’ils ont confiance en toi, mais t’refuses d’y croire parce qu’c’est beaucoup plus facile de t’persuader du contraire, et c’est suivre c’que ta mère t’a répété quand tu étais chaton ! Parce que t’as fait que l’écouter, et tu as transporté ta colère envers elle contre moi, parce que c’était beaucoup plus facile qu’de détester celle qui t’avait donné la vie !
- Tu… Tu sais rien de c’que j’pense et de c’que j’ressens !
- C’EST BIEN PARCE QUE J’LE SAIS QUE J’TE LE DIS ! T’es pas le premier à être détesté par ta mère, tu seras pas le dernier, et crois-moi, il y a rien de pire que d’se faire enfoncer six pieds sous terre par la seule personne à laquelle tu fais confiance quand tu viens d’voir le jour ! Les cicatrices restent à jamais gravées en toi, même si t’fais ton maximum pour t’en débarrasser, et elles te suivent à jamais ! Je sais c’que ça fait, mais tu dois pas déplacer ta colère contre les autres, moi le premier, car c’est PAS UNE SOLUTION ! »

Il s’arrêta de hurler et se rassit, plongeant son regard dans celui d’Onde de Soufre, qui ne savait plus quoi croire, quoi penser, et encore moins comment réagir. Il ne pouvait plus répondre à Jugement du Feu, et ne le ferait d’ailleurs probablement jamais. Il avait tant haï ce chat, pendant tant d’années ; il essayait de penser qu’il essayait de se racheter, de faire bonne figure maintenant qu’il était dans le Clan des Étoiles, mais plus il fouillait sa mémoire et ses souvenirs, et plus il réalisait que… Son discours n’avait jamais changé, il avait toujours été le même : il fallait qu’il progresse, qu’il arrête de s’enfoncer dans ses idées reçues, qu’il stoppe le fait de toujours abandonner comme il le faisait. Mais têtu comme il était, le jeune Nuage de Soufre avait refusé d’écouter la voix de son premier mentor… Et l’avait donc abandonné aussitôt qu’il était mort, lui vouant une colère injustifiée. Abattu, Onde de Soufre voulut s’enfuir, loin d’ici, plutôt que d’affronter davantage le regard de quelqu’un qui, à présent, lui en voulait, pour des raisons tout à fait justifiées et que lui-même comprenait.

« J’suis supposé faire quoi, maintenant ? De toute façon, il est trop tard. T’es déjà mort, et je peux plus t’veiller. J’peux plus rien faire.
- Il est jamais trop tard pour veiller un mort, sache-le. Mais j’m’en fiche éperdument, c’est pas ça qui t’fera avoir mon pardon, ni celui du Clan des Étoiles. Il faudra que tu fasses davantage, si tu veux réellement obtenir c’que tu veux.
- Quoi donc ? J’suis perdu, moi, maintenant. J’ai l’impression d’enchaîner les conneries, et quand j’essaye d’éviter d’en faire, c’est encore pire. Je tourne en rond, j’échoue encore et encore, les choses changeront jamais. »

Un nouveau coup de griffes sur le museau d’Onde de Soufre. Visiblement, Jugement du Feu était désespéré. N’apprenait-il donc jamais ? Il le lui avait pourtant répété quinze mille fois !

« Cesse donc de t’persuader d’mensonges et grandis un peu ! Arrête de fuir devant les difficultés, et affronte-les face à face, comme un vrai guerrier ! C’est pas en t’persuadant que t’vas échouer sans arrêt que tu vas réussir, c’est tout le contraire ! Bordel, c’est tellement évident que j’avais espoir que tu comprennes enfin ça à 28 lunes, gamin ! T’as vu tellement de choses, t’as rencontré tellement de gens, et tu hésites encore ?!
- Je peux pas gagner. Je suis faible. Je suis né faible, je mourrai faible. Je sais plus quoi faire.
- Donne-toi des objectifs. Et pas des petits. Des vrais rêves. T’es quelqu’un d’ambitieux, comme t’a dit Éclat de Spirée ; si tu fais taire ton ambition, ça finira par te retomber dessus comme aujourd’hui et c’est pas une solution. Il faut que tu t’battes pour atteindre un but précis, et tu verras déjà immédiatement la différence. Tiens, tu voulais t’venger de Pelage Apocalyptique, pas vrai ? En voilà déjà un, un bon objectif de vie ! Progresse pour réussir à le vaincre en combat singulier, et lui donner la raclée de sa vie. Apprends-lui l’respect, et fais-lui comprendre qu’s’il ose encore faire du mal à un seul membre de son ancien Clan, alors il périra. Ça, c’est une bonne chose ! Et avec d’la chance et d’l’éloquence, peut-être même que tu l’remettras dans l’droit chemin. Oui, c’est bien possible, j’t’en pense capable.
- … C’une bonne idée. Mais avec les griffes qu’j’ai, j’vais pas pouvoir lui faire beaucoup de dégâts, moi…
- Sers-toi d’tes crocs. N’aie pas peur du goût du sang ou d’lui arracher la chair avec tes canines. C’est bien l’objectif quand tu t’bats contre un monstre pareil ! Et crois-moi, ça t’sera bien plus utile qu’d’avoir peur. Si t’arrives à l’battre en combat singulier, alors non seulement tu lui feras peur à lui, mais en plus, tu impressionneras tous ceux qui assisteront à ça ! Ce sont que des bénéfices, Soufre. Et c’est qu’un exemple d’objectif parmi tant d’autres ! T’es intelligent, alors sers-toi de ta tête et apprends à voir le profit là où il est. Tu deviendras peut-être pas Chef ; mais on s’souviendra de toi. Et j’crois savoir suffisamment que ça, c’est quelque chose qu’tu veux, pas vrai ?
- Je veux pas mourir seul.
- Alors atteins tes objectifs, et n’aie pas peur d’affronter les difficultés. On devient pas un héros si on n’est pas ambitieux, et si on prend pas d’risques. »

Il marqua une pause et ne reprit pas, cette fois-ci. Onde de Soufre se sentait lentement glisser dans l’inconscience, mais il ne voulait pas ; pas maintenant, il avait encore tant de choses à savoir, tant de choses qu’il voulait demander à son ancien mentor ! Mais déjà, tout s’effaçait, et une nouvelle silhouette était apparue devant lui. C’était un autre chat… Un mâle… Qui… Étrangement, lui ressemblait assez. Ils se regardèrent pendant de longues minutes et le guerrier pencha la tête sur le côté. Il était presque invisible, presque fondu dans le décor, comme s’il allait bientôt disparaître. Il n’arrivait pas à lui donner de nom, à savoir de qui il s’agissait exactement. Son instinct lui soufflait déjà de qui il s’agissait, mais il n’arrivait pas à déterminer…



Ils avaient les mêmes yeux jaune soufre.


« Papa ?
- Oui ? »

Il y eut un silence. Onde de Soufre resta là, immobile. Il n’avait pas envie de lui sauter au cou, contrairement à ce qu’il pensait quand il était enfant ; mais il ne lui en voulait pas non plus. Il ne ressentait absolument rien devant ce chat. C’était un parfait inconnu, pour lui. Il avait l’impression… Qu’il ne le connaissait pas. Pourtant, cette personne lui avait donné la vie et lui avait permis d’exister, mais… Non, il n’arrivait tout simplement pas… À penser qu’il le connaissait. C’était juste… Un chat. Un étranger. Et ce dernier le sentit. Il plissa le regard, et tira doucement la langue, comme pour le provoquer. Onde de Soufre eut… le même réflexe. Et ils sourirent tous les deux. Ils étaient vraiment… Des jumeaux. C’était terrifiant. L’autre s’exprima en premier.

« Je dois avouer que je ne m’attendais pas à avoir le privilège de te parler. Jugement du Feu a insisté auprès de l’Originelle pour me permettre d’avoir quelques instants avec toi.
- Il… A insisté ?
- Il s’est dit que ça te serait utile. Même si tu ne me connaissais pas. Savoir d’où on vient… Est utile, quand on veut savoir où on doit aller.
- J’sais, mais… C’supposé m’apporter quoi ? M’rappeler que j’connais même pas l’nom d’mon propre père, qu’il a quasiment disparu parce que tout le monde l’a oublié, et que c’est… Peut-être le sort qui m’attend, moi aussi ?
- Beaucoup de choses sont héréditaires, fils. Nous avons les mêmes yeux ; nous avons la même fourrure ; nous avons les mêmes tics ; nous avons les mêmes manies ; le même humour ; le même sourire. Mais s’il y a bien une chose que nous ne partageons pas, c’est notre destin. J’ai choisi d’être oublié par tous, car j’ai préféré cela au fait qu’on se souvienne de moi pour de mauvaises raisons. Je ne suis pas quelqu’un qui voulais être reconnu à tout prix comme mon frère le voulait.
- J’ai un oncle ?
- Tu en as deux. Votre mère n’en a jamais parlé, pas vrai ? Le premier est parti vivre dans le Clan du Vent, mais s’est fait tuer par un monstre. Le second est mort après avoir trahi le Clan. Et moi, je suis mort en tuant le second pour éviter qu’il ne s’en prenne à une mère portant des chatons, pour une revanche ridicule. Mes chatons. Nous nous sommes entre-tués. Il m’a égorgé, mais je l’ai étripé avant qu’il n’ait le temps d’attaquer votre mère. Mais elle… M’en a tenu rigueur. Elle s’est persuadée que la famille entière était maudite, que nos chatons étaient tous destinés à devenir des monstres sans vergogne, qui mourraient de façon ridicule tôt ou tard. Elle en a oublié l’amour que nous avons partagé, l’avenir que nous souhaitions pour vous. Mais… Je ne lui en veux pas, il n’en est pas question. Nous commettons tous des erreurs, moi le premier. J’aurais dû faire taire mon frère bien avant, pour éviter qu’il ne fasse des erreurs : car je savais éperdument ce qu’il allait faire, bien avant que cela ne se produise. Cependant, je m’égare. Mais au moins… Tu sais la vérité. Que ce soit sur Jugement du Feu, ou sur moi. Et c’est mieux comme ça.
- Papa, je… J’voudrais savoir quelque chose. Si les choses comme le destin sont pas héréditaires, alors pourquoi… Mes sœurs sont mortes exactement comme ma mère l’avait pressenti ? Pourquoi j’suis malheureux, pourquoi j’ai pas d’avenir exceptionnel comme les autres chats ?
- Je ne sais pas, fils. Ce sont des choses qui ne se décident pas, je le crains, bien que j’aurais aimé influencer davantage ta vie pour éviter que tu ne suives de mauvaises routes comme tu as commencé à le faire une ou deux fois. Heureusement, tu n’as jamais eu besoin du Clan des Étoiles pour savoir ce que tu devais faire et quand tu devais le faire. Et c’est bien mieux comme ça, crois-moi. Il faut aussi être capable de choisir son destin soi-même ; et tu l’as fait. Tu en es arrivé là, devant moi, à accompagner la future Chef de ton Clan pour le voyage qui va à jamais la changer. Et j’espère… Que tu sortiras de cette grotte changé, toi aussi. Car tu le mérites. Tu t’es battu pour en arriver là. Jugement du Feu considère que tu ne l’as pas suffisamment fait, et c’est vrai. Tu peux faire mieux. Mais pour autant, je ne pense pas que tu as fui depuis tant de temps. Je pense… Que tu as fait ce que tu as pu avec ce que tu as compris, ce que tu as appris, ce que tu as pu faire. Et maintenant que tu es plus grand, Jugement du Feu et moi-même avons pu t’enseigner des nouvelles notions, dont tu vas devoir faire usage si tu veux changer les choses pour toi-même. Car personne ne le fera à ta place.
- Je… J’sais pas si j’en serai capable, papa. Vous dites ça comme si c’était si facile, mais… Jugement du Feu lui-même l’a dit, j’ai pas d’objectif, j’ai pas de but, j’sais pas quelle route prendre, j’sais pas quoi faire ! Comment changer les choses quand j’sais même pas c’que je veux ?!
- Tu es un chat du Clan de la Rivière. Tu es un fidèle guerrier, un excellent nageur, à la fois par l’entraînement de Jugement du Feu, et celui d’Onde d’Émeraude. Mais tu n’as pas encore tout à fait compris les valeurs du Code du Guerrier, et tant que tu ne le feras pas, tu ne pourras pas les transmettre. Il va falloir que tu les réapprennes, une par une, que tu comprennes leur sens et leur poids, pour pouvoir que tous réussissent à les suivre, à commencer par toi. Éclat de Spirée t’aidera en ce sens. Elle perfectionnera ce que les deux autres ont commencé et corrigera les failles, quand elle en aura l’occasion. Car c’est précisément ce qu’on a besoin de faire. Tu as beaucoup de possibilités, Onde de Soufre, bien plus que tu ne le crois. Tu n’es pas un être exceptionnel, mais tu es très loin d’être un chat pitoyable. Il faut juste corriger les fondations de ta pensée pour lui permettre d’évoluer, et de comprendre la vérité sur ce qui t’entoure. »

Il y eut un long silence. Il parlait… De façon si sage… Et sa mère l’avait tellement enfoncé, en rappelant à quel point il était pitoyable, ridicule, stupide… Et Onde de Soufre l’avait crue, car il n’avait pu se baser que sur elle s’il voulait obtenir des informations… Mais elle avait eu tort, tellement tort, car c’était bien loin d’être le portrait qu’elle avait fait… Il était… Si fier de l’avoir comme père… Il était mort pour les protéger, tout comme Jugement du Feu l’avait fait plus tard… Et il tenait à transmettre les valeurs qu’il avait eues… Et surtout, il était… Indifférent à l’idée d’être oublié. Il ne leur en voulait pas. Alors qu’Onde de Soufre l’avait oublié, effacé de sa vie pendant tant d’années, au même titre que Jugement du Feu. Finalement, le Clan des Étoiles… Lui avait permis de se rappeler des deux chats qu’il avait effacé de sa vie à mauvais titre. Et ces derniers lui avaient donné de bien précieuses leçons, qu’il allait devoir porter s’il voulait… Aller mieux. Être heureux. Être quelqu’un.

« Papa, j’peux… Savoir quelque chose ?
- Qu’est-ce ?
- C’est quoi ton nom ? »

À nouveau, le vent souffla sur la plaine de la Toison Étoilée. Le père n’osa répondre, peut-être parce qu’il ne savait pas comment prendre la question. Il ferma les yeux, puis les rouvrit, posant son regard sur son fils, souriant. Il semblait fier et heureux. Ce qu’Onde de Soufre avait toujours voulu être.

« Ciel de Soufre.
- … Soufre ?
- Votre mère… A apparemment décidé de garder mon nom pour te le donner. Parce qu’elle me revoyait en toi, d’une certaine façon. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons, je l’ignore : tout ce que je sais, c’est que vu notre ressemblance, elle l’a fait à raison. »

Onde de Soufre allait poser une question, mais comme s’il avait lu dans son esprit, son père reprit.

« Tu pensais que c’était par rapport aux yeux ? Je te rappelle que les chatons ont les yeux clos à la naissance. Or il est de tradition, chez les chats de la Rivière… De nommer les petits dès qu’ils poussent leurs premiers cris. Comment aurait-elle pu se baser sur la couleur de tes yeux vu qu’elle ne les voyait pas ? »

Ils éclatèrent de rire tous les deux. C’était un rire joyeux, franc, vif et qui semblait accompagner l’un comme l’autre. C’était absurde, de se mettre à rire comme ça, sans raison valable, sur quelque chose d’aussi bête ; mais Onde de Soufre en avait besoin. C’était tellement… Le chaos, dans son esprit. Il avait besoin de réfléchir un peu, de se poser quelques minutes, de… Faire une pause. Lorsqu’il regarda son père, il remarqua que… Ses traits s’étaient davantage affirmés. Il semblait plus… Réel, plus vivant. Comme si… Le simple fait d’avoir dit son nom… Avait donné de nouveaux souvenirs à son fils, suffisamment pour le faire de nouveau vivre dans son esprit.

« On s'reverra ?
- Je ne sais pas. Fais confiance à l’avenir. »

Puis il ouvrit les yeux.

Il était de retour dans la Grotte de la Vie. Tout était silencieux. Et Étoile de Spirée venait de se réveiller.

Lui aussi venait de se réveiller.


HRP:
Un joli score de 6063 mots pour conclure officiellement le premier arc d'Onde de Soufre : Rédemption. Merci à ceux qui ont tout lu \o/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Son journal-suivi : tout sur lui, ses RP, ses relations !
Onde de Soufre vous provoque en Sunny Yellow
(#FFFF00)
Chat Danseur Professionnel:
Voyage d'Eclat de Spirée Tumblr_n83ylbsZJN1sedjuto1_250
Onde de Soufre
Onde de Soufre
Co Fonda Skriffryte

Autre(s) Compte(s) : Petit Olivier
PUF : Skriff, Skriffry, Fry, Fryte.
Messages : 406
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Petit Soufre, Nuage de Soufre.
Âge du Personnage : 33 lunes.
Clan : Rivière.
Rang ou Métier : Guerrier.
Apparence : Chat fin et agile, à la fourrure grise rayée de gris foncé, avec du blanc au niveau du cou, du museau et du ventre, ainsi qu'une légère traînée marron clair au coin de ses yeux jaunes rappelant le soufre.
Caractère : Provocateur, gamin, fouteur de m*, joueur, passablement déprimé au fond, envieux des qualités et héroïsmes des autres.
Trait Particulier : N'en a pas (ce qui fait son plus grand désespoir).
Yens : 488
Lien(s) : Se référer à la fiche de liens.

Voir le profil de l'utilisateur http://zynshelm.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Fleur d'Erable le Dim 30 Oct 2016 - 21:25

Fleur d'Erable piettinait le sol d'impatience faisant craquer les branches sèches sous ses pattes , elle était exciter , exciter a l'idée d'avoir un nouveau chef , de savoir si elle avait reçu ses neufs vies excité également de savoir si Onde de Soufre avait put communiquer avec les ancetres , les bruit de ses pas résonnait partout aux alentours se répercutant contre les quelques troncs d'arbres, elle avait faim  mais elle vait beau se tourner et se retourner tout était silencieux , pas une proies a l'horizons et les deux chats ne sortait toujours pas de la grotte sombre , il n'y avait rien , rien d'autre que le silence dans la nuit étoilé , elle se posait des questions , beaucoup , peut être même trop , tout tournait a l'intérieur de sa tête , elle se demandait si Eclat de spirée n'avait pas été accepté que pourrait il faire , elle se demandais comment se portait ses amis rester au camp , elle se demandais également si un jours elle aurait la place de la chatte couché à ses cotés avec une famille , toutes ses questions qui restaient sans réponse , et qui la perturbait .
Elle se coucha auprès de Fleur de l'Aube et regarda le ciel une lueur nostalgique dans les yeux cherchant hardement deux petites lueurs plus brillante que les autres entrain de l'observer , les minutes s'écoulèrent et elle getta de nouveau le trou béant et sombre ou son chef et Onde de souffre sortirait.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voyage d'Eclat de Spirée Image11
RIP l'ancien forum je t'aimais
PS je me suis a la base inscrite le 31/07/16
Fleur d'Erable
Fleur d'Erable
Membre

Autre(s) Compte(s) : Petit myosotis
PUF : Ama - koï - Yuki
Messages : 60
Date d'inscription : 13/09/2016
Noms : Petit Érable , Nuage d'érable , Fleur d'Erable
Âge du Personnage : 26 lunes
Clan : Rivière
Rang ou Métier : Guerrière
Apparence : Grande et belle chatte au poil épais écaille et blanc à la longue queue blanche , et aux yeux verrons , elle a une cicatrice sur la jambe gauche . Elle a la tête large , de longues pattes et de longs crocs promettant des morsures très douloureuses
Caractère : Très gentille pas rancunière et extrêmement loyale envers le Code du guerrier et protectrice envers sa famille et ses amis
Trait Particulier : A la yeux verrons (vert et bleu) c'est une très bonne pisteuse
Yens : 70
Lien(s) : Amis:
Meilleur Ami(e) :
Compagnon:
Connaissance :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Onde de Soufre le Mer 1 Fév 2017 - 16:45

[Yop, je ferme ce RP vu que Spirée a quitté et qu'Erable est inactive. Canoniquement, les gens sont sortis et sont rentrés sans rien dire sur ce qui s'est passé. ^^ Merci aux lecteurs !]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Son journal-suivi : tout sur lui, ses RP, ses relations !
Onde de Soufre vous provoque en Sunny Yellow
(#FFFF00)
Chat Danseur Professionnel:
Voyage d'Eclat de Spirée Tumblr_n83ylbsZJN1sedjuto1_250
Onde de Soufre
Onde de Soufre
Co Fonda Skriffryte

Autre(s) Compte(s) : Petit Olivier
PUF : Skriff, Skriffry, Fry, Fryte.
Messages : 406
Date d'inscription : 12/09/2016
Noms : Petit Soufre, Nuage de Soufre.
Âge du Personnage : 33 lunes.
Clan : Rivière.
Rang ou Métier : Guerrier.
Apparence : Chat fin et agile, à la fourrure grise rayée de gris foncé, avec du blanc au niveau du cou, du museau et du ventre, ainsi qu'une légère traînée marron clair au coin de ses yeux jaunes rappelant le soufre.
Caractère : Provocateur, gamin, fouteur de m*, joueur, passablement déprimé au fond, envieux des qualités et héroïsmes des autres.
Trait Particulier : N'en a pas (ce qui fait son plus grand désespoir).
Yens : 488
Lien(s) : Se référer à la fiche de liens.

Voir le profil de l'utilisateur http://zynshelm.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voyage d'Eclat de Spirée Empty Re: Voyage d'Eclat de Spirée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum